Home Politique Afrique Cameroun > Rouleau compresseur: Paul Biya et Laurent Esso au banc des accusés
Afrique - Afrique - 4 semaines ago

Cameroun > Rouleau compresseur: Paul Biya et Laurent Esso au banc des accusés

Le président de la République et le Ministre de la justice garde des sceaux sont accusés de silence complice par un collectif constitué en faveur de Franck Hubert Ateba, actuellement en disgrâce avec lajustice.

Homme politique très engagé au sein de l’opposition camerounaise, les déboires de Franck Hubert Ateba debutent il y a environ 2 ans, alors que ce dernier a décidé de consacrer une partie de sa vie à la défense des droits de l’homme en rejoignant son frère aîné et patron d’une organisation avec statut special consultatif ECOSOC (l’association de l’unité Spéciale Republicaine).
Avec pour membres d’honneur le président Paul Biya et le patron de la police camerounaise Martin Mbarga Nguelé.

Doté d’un courage remarquable, Franck Hubert Ateba et son frère aîné Stephane Geordane Nga décident de mener une enquête Sur les exactions extrajudiciaires et les gros détournements dont sont coupables des personnes proches du sérail. Une enquête qui ne leur fera pas des amitiés, mais va les conduire dans le circuit de la machine à broyer du système gouvernant.

Six jours après l’ouverture de l’enquête, Stephanne Geordane Nga meurt à la suite d’un empoisonnement, les bureaux de son organisation sont cambriolés. Des documents relatifs à l’enquête et des équipements informatiques emportés lors du cambriolage. Une plainte à cet effet avait été déposée par Stephane Nga. Pendant son audition, ce dernier va nommément citer des personnalités soupçonnées dans l’affaire. Les services en charge de l’enquête sur le décès de son frère aîné vont conclure une mort suspecte.

Le comble est que depuis l’ouverture de l’enquête, le procureur du parquet de grande Instance du Mfoundi, n’a pris aucune disposition pour sécuriser le corps de Stephane Geordane Nga déposé à la morgue de l’hôpital général de Yaoundé. Lequel a finalement été détourné par des inconnus. L’affaire a été dénoncée à travers les réseaux sociaux par Franck Hubert Ateba.

Depuis lors, ce dernier subit des harcèlements judiciaires et administratifs. Surpris par le silence affiché par le Président de la République Paul Biya sur cette affaire, le collectif constitué en faveur de Franck Hubert Ateba, demande que ce dernier soit évacué hors du Cameroun et qu’il soit pris en charge médicalement. Une pétition a d’ailleurs été lanlée à cet effet sur internet, et connaît déjà plusieurs adhésions.

Joël Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Usa > Tribute to Colin powell: It was true, of course, but he was far more than that

Years ago, when he was asked to reflect on his own life, General Colin Powell described hi…