Afrique LA UNE Politique panorama 13 janvier 2020 (0) (1993)

Cameroun > Législatives/Municipales 2020: Atanga Nji avoue que le Noso est une zone en guerre

Partager

Il ne reste plus que quelques jours pour que les camerounais se dirigent vers les urnes pour élir ceux qui auront désormais la charge de défendre leurs intérêts au niveau local et au niveau national. Considérées comme des élections de proximité entre les élus et les populations, les élections législatives et municipales prévues le 09 février prochain, risquent malheureusement de ne pas se tenir en toute serénité sur l’ensemble du territoire national. Entre le boycott de certains partis politiques de l’opposition à l’instar du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) du Pr Maurice Kamto et la crise sociopolitique qui prévaut dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, cause principale du retrait du Mrc, l’incertitude et l’inquiétude ne cessent de hanter les esprits des uns et des autres, quant à la tenue effective des élections dans cette partie du pays.
Pour essayer de dissiper tous les doutes, le ministre de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji, a, au cours de la cérémonie d’ouverture de la conférence semestrielle des gouverneurs ce 13 janvier à Yaoundé, voulu rassurer les personnes sceptiques en révélant les dispositions qui ont été prises par le gouvernement. “Les élections doivent se tenir sur l’ensemble du pays en toute sécurité et sérénité”, a-t-il indiqué. Et d’ajouter ” un dispositif sécuritaire conséquent a déjà été déployé dans les régions en crise du Nord-ouest et du Sud-ouest”. Atanga Nji a saisie l’occasion de son discours pour mettre en garde les éventuels fauteurs de troubles. “Les muscles de l’Etat se mettront en branle contre tous ceux qui tenteront d’empêcher les autres d’aller voter” car “boycotter une élection, c’est lutter contre le développement du pays”.

Il faut rappeler qu’au cours de ces assises qui finissent demain, 14 janvier 2020, aucun siège n’était vide à la salle des actes de la Communauté urbaine de Yaoundé; les dix gouverneurs des régions du Cameroun,rassemblés autour du Minat qu’assistaient pour la circonsconstance, le Délégué général à la sureté nationale, Mbarga Nguélé et le Secrétaire d’Etat à la défense chargé de la gendarmérie nationale, Galax Yves Landry Etoga.

Rostand TCHAMI


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *