LA UNE Opinion Politique panorama 18 mai 2020 (0) (609)

Cameroun > Appel à la conscience: Le Combattant Mboua Massock aux camerounais

Partager

Chers cohéritiers,
Chères cohéritières à caractère affirmé et même éprouvé,

C’est à vous, et seulement à vous que notre communication ces temps derniers est destinée.

Aux grands maux, des stratégies et méthodes d’action d’égale dimension.

L’orientation à l’action pacifique que nous venons de rendre publique et qui devrait, par votre mobilisation à la dimension des enjeux du moment et futures, débuter à prendre corps ce 20-5-2020 dès 07h00 à travers le pays nôtre est, si besoin en était, une démonstration que ”comment procéder” est trouvable. Et le comment procéder ici suggéré, il nous semble, sort des sentiers battus, pour ouvrir une nouvelle ligne d’action qui, décentralisant l’action, rend les forces réactionnaires sans moyens à suffire pour neutraliser le soulèvement populaire devenu généralisé à travers le territoire national, dans le but de mettre terme au totalitarisme ambiant chez nous en action depuis pratiquement un 60tenaire.

Des administratifs pacifiquement neutralités

En effet, face à une population debout, déterminée et en ordre de bataille sur l’ensemble de son territoire de commandement, que peut un Sous-préfet, un Préfet, un Gouverneur ne pouvant attendre de nulle autre part, de renforts en forces de répression (la population étant partout debout et en mouvement) ?

Sur la victoire assurée des forces de progrès

Et voir ceci à l’échelle du pays, c’est seulement la victoire assurée des forces populaires agissantes de progrès sur celles oppressives rétrogrades qui est ainsi, sans armes donc pacifiquement, assurée en un laps de temps et avec, si tant est qu’il n’en manquera pas, des pertes bien réduites, chers cohéritiers, qui continuez à émettre des réserves somme toute, dans une certaine mesure, justifiées.

Sur la mobilisation populaire généralisée

Un seul instant, imaginons (et nous, le faisons volontiers), que toutes et tous, en lieu et place entre autres de l’attentisme traditionnel toujours nourri par de ”pertinentes” observations qui les meublent (avec tout ce que cela véhicule dont entre autres des hésitations, les calculs des conditions objectives, du temps propice à l’action…) nous, les plus et mieux préparés au sein de nos populations et partisans(nes) de l’action en tant que hommes et femmes de caractère nous déterminions à rendre possible, ici et maintenant, la mise en oeuvre du projet en promotion tous nos réseaux en mouvements contribuant, même deux jours suffiraient pour faire prendre l’ampleur souhaité et même espéré, à l’action de sauvetage du Cameroun ici défendue. Action  qui ouvrirait alors la perspective justifiée de la Refondation du pays de Um Nyobe de glorieuse mémoire et ses compagnons de lutte, par la tenue sans délai d’un Conclave Citoyen à décisions souveraines, ultime but de la démarche politique révolutionnaire en promotion.

Sur l’inspiration de Samra Mache

Pour relever utilement, aux côtés du leader de la lutte libératrice du Mozambique à la tête du Frelimo, devenu Président de son pays nous nommons Samora Machel, ”agir en apprenant et apprendre en agissant”, est la procédure la plus indiquée et la mieux adaptée au Cameroun de l’époque présente, à la suite d’une expérience non fructueuse d’attentisme et autres hésitations, d’un 60tenaire net d’indépendance sans Souveraineté du Cameroun notre héritage partagé.

Pour clore notre propos, nous voudrions partager en toute humilité avec vous, cette sagesse Bantou à expression Basa’a qui souligne :
”Lép u ba ke nkota likundne djé, boo baépa njel ité baba bé. Ni nkongo à té hinoo nyee me kalak hu nok mee ha nyoo, ha nyoo”. Qui se traduit ainsi : La rivière avait pris une voie tordue pour son lit, au prétexte que personne n’avait suggéré le contraire. Alors, la grenouille leva le doigt et indiquât : sourd, tu es resté alors que je ne cessais de dire…ce n’est pas là-bas, ce n’est pas là-bas”.

Sur la sagesse du penseur camerounais Fonkoua Teguia

Comme de tradition depuis plus d’un 40tenaire, notre part est aujourd’hui encore en 2020, à la suite de 1990-91, de 2008, faite. Car, d’avis nous sommes, avec le penseur Fonkoua Teguia, dans livre oh ! combien édifiant, que : ”…Les origines et la vocation de toute vie humaine interdisent des sécurités acquises à l’écart des luttes communes de l’humanité”.(voir dans ”La France ou le suicide et le Désastre Programmés de l’Afrique Francophone). Pour ce qui de votre part, c’est à l’histoire qu’il reviendra de donner des éléments de réponse ici, pour savoir si oui ou non, vous aurez choisi de laisser ou pas sur terre, ce que le Savant Français Louis Pasteur dénomme ”les traits de lumière durables”.

À demain, à plus tard, éternellement.

Que la solidarité de tous soit la garantie de la sécurité de chacun.

Humblement,
Révolutionnairement,
En tout nationalisme,
En tout progressisme donc,
En tout Umisme.

Cbt. Mboua Massock
Résistant Camerounais
699 913 688


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *