Home Politique Afrique Cameroun > »Libérez les otages politiques »: Le conseiller spécial de Maurice Kamto lève le ton
Afrique - 8 août 2021

Cameroun > »Libérez les otages politiques »: Le conseiller spécial de Maurice Kamto lève le ton

Des voix s’élèvent pour exiger la libération des prisonniers détenus dans les prisons du Cameroun depuis le mois de septembre 2020.

 »Libérez les otages politiques, le professeur Alain Fogue Tedom (Le trésorier national du MRC-CRM, Bibou Nissack, (porte-parole du président Maurice Kamto), Zamboue Pascal (le secrétaire national chargé de l’inspection) et de nombreux autres militants du Mrc.

L’évangéliste Sir Muthaga Sylvanus Tif
Conseiller spécial du Président élu, le professeur Maurice Kamto crie et s’interroge
 » Combien de temps faudra-t-il au gouvernement de Paul Biya pour être sage ? »

Le pasteur et conseiller de Maurice Kamto appelle à la libération desmilitants et sympathisants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun incarcérés dans les prisons à travers le pays depuis le 22 septembre 2020.

Pour l’homme de Dieu et homme politique :  »C’est la manière la plus simple et la plus élégante d’exercer le contrôle du pouvoir en tant qu’être démocrate vis-à-vis des opposants politiques. » Avant de dire que :

« Ces militants et sympathisants du Mrc ne sont pas censés être en prison.
Leurs places ne sont pas là dans les prisons. Ce sont des citoyens vertueux qui ne méritent rien d’autre que les sincères excuses du régime de Paul Biya pour les avoir arbitrairement arrêtés et illégalement détenus en prison pendant une période plus longue que d’habitude au nom de la répression politique.
Quiconque se bat pour la bonne gouvernance, est contre l’injustice ou les mauvaises lois est donc le citoyen le plus respecté et le plus respectable car il ou elle fait les bonnes choses. Ils méritent une reconnaissance positive et non cette forme d’arrogance barbare et de répression. »

Il devient donc impensable, d’où sa grande interrogation sur un régime qui se prétend républicain, et même bâti sur la crainte de Dieu, peut-il être aussi insensible aux détails les plus simples qui constituent les minuscules briques sur lesquelles sont bâties les nations démocratiques civilisées?

« Tous les citoyens ont le droit de manifester pacifiquement,
appartenir à un parti politique ou associations politiques ou avoir les opinions différentes.
Pour un pays politiquement instable en raison de nombreuses inconduites politiques d’un régime qui prône le débat plutôt que le combat et prétend s’être repenti et vouloir réconcilier ses citoyens qui vivent dans la désunion et souffrent de graves crises cardiaques dues aux maladresses du gouvernement perpétrées par les malversations de fonds publics, mauvais réseaux routiers causant de nombreux accidents de la route et une économie qui s’effondre à cause de la guerre à NOSO.
Ne voyons-nous pas que Continuer à être provocateur comme se faire remarquer par son approche même du traitement des revendications légitimes d’un peuple souverain est une véritable hypocrisie ? »

Rappelant que orsque le président Paul Biya a prêté serment devant l’Assemblée nationale même au milieu des agitations populaires suite à sa victoire controversée à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018.
Le serment qu’il a juré n’était pas un serment de soumettre à l’enfer ceux qui sont ses adversaires politiques acharnés dans l’arène politique, mais d’être un bon père pour tous les fils et filles de cette nation, quels que soient leur parti politique, leur religion et leur origine ethnique ou identité tribale.

 »Comment un homme qui a dit qu’il veut qu’on se souvienne de lui comme celui qui a apporté la démocratie au Cameroun pourrait être celui-là même qui combat ceux qui veulent des règles impartiales en place et un système non partisan du jeu de la démocratie ? »

s’interroge l’homme de Dieu et homme politique , conseiller de Maurice Kamto.

Pour le cadre du Mrc, comment comprendre un homme dont le régime prétend implorer la paix peut-il être celui-là même qui a créé l’enfer pour ceux qui exigent la fin de la guerre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun ?

Ce ne sont sûrement pas vraiment les souvenirs que M. Paul Biya aimerait graver dans le cœur des Camerounais avant de quitter le palais de l’unité va t’il conclure dans cette sortie épistolaire avant de dire que :

 » Je n’aime peut-être pas Paul Biya pour le simple fait que son régime politique a offert à ma génération et à moi moins que ce à quoi nous nous attendions, mais je pense que tout bon père, à son âge, voudrait certainement prendre sa maison de retraite en laissant ses enfants en paix et non en morceaux de feu. Il est temps de s’unir, pas de se diviser. Ses conseillers sont censés lui dire la vérité. »

Ils sont nombreux interpellés et arrêtés qui dans la rue et d’autres dans leur domicile alors qu’ils préparaient une marche dite pacifique qui appelait à la cessation de la guerre qui dire dans le Nord-ouest et le sud-ouest. Et dont les figures les plus visibles sont Bibou Nissack Olivier ,porte parole de Maurice Kamto et Alain Fogue ,un autre cadre du Mouvement pour la renaissance du Cameroun et Enseignant d’université .

Pierre Laverdure OMBANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Cameroon-info.net: Les activités aux arrêts

Par Antoine Bivana Les lecteurs du site d’information le plus lu du Cameroun, sont sevrés …