Accueil EconomieAfrique Cameroun > Ligne 65: Un cadre de la Direction du Budget tente de justifier le dépassement du nombre de jours de mission réglementaire

Cameroun > Ligne 65: Un cadre de la Direction du Budget tente de justifier le dépassement du nombre de jours de mission réglementaire

Alors que 1760 agents publics en service au ministère des Finances sont poursuivis par le conseil supérieur de l’Etat pour justifier leurs missions, le ministère des Finances, présenté comme une institution avec des missions de souveraineté, bénéficierait d’une dérogation spéciale dans le cadre de cette loi

Par panorama papers
0 commentaire 337 vues

Par Perton Biyiha

Depuis quelques mois, le Conseil supérieur de l’Etat (Consupe) est aux trousses de 1760 agents publics en service au ministère des Finances. Ceux-ci sont accusés pour certains, d’avoir effectué au cours de la période allant de 2010 en 2021, un nombre de mission au cours d’une année, largement au-delà du seuil fixé par la règlementation en vigueur, à savoir 100 jours. Sauf que, la Direction générale du budget (Dgb), organisme chargé du contrôle, de l’audit et de l’évaluation des programmes dans le cadre du budget de l’Etat entre autres, pense que cette situation pourrait s’expliquer dans une certaine mesure. «La limitation du nombre de jours de mission ne concerne pas les structures de contrôle.

Le service public durant toute l’année ne s’arrête pas, et il devrait être en permanence contrôlé pour s’assurer de la bonne exécution des tâches ou de la bonne gestion des ressources qui sont mises à la disposition des organismes publics. Le ministère des Finances qui a donc pour vocation principale le contrôle, pourrait, dans le cadre de ses missions de contrôle, bénéficier d’une dérogation » révèle un haut cadre de la Dgb qui a requis l’anonymat.

Ce haut cadre a par ailleurs tenu à préciser que le but ici ne saurait être l’encouragement de la fraude, étant donné que l’année compte 365 jours en moyenne, et donc le nombre de missions au cours d’une année budgétaire ne saurait de façon rationnelle aller au-delà de ce chiffre.

En effet, ces fonctionnaires sont accusés pour certains, d’avoir effectué au cours d’une année budgétaire, 600 jours de mission, d’après les premiers résultats de l’enquête qui a été menée par le Consupe. Autre aspect, la gestion du logiciel Probmis ; mis en place depuis plus de 15 années dans la chaîne d’exécution budgétaire afin de s’assurer de la conformité des missions et autres facteurs liés au service public à l’initiative des agents. Pour plusieurs analystes, la chaîne de gestion dudit logiciel devrait être interrogée au premier plan si l’Etat en est arrivé à cette situation. Une thèse que ne réfute pas Samba Mbono, expert en politiques publiques.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 01 02 2023

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen