Afrique Cuisine Culture panorama 17 avril 2020 (0) (244)

Cameroun > Livre: Cœur, pitié, Douleur et compassion extrême

Partager

Mais c’est aussi un livre assez révélateur qui montre comment un destin peur virer, et comment des parents peuvent subir un drame.
C’est quoi au fait?
Tenez, de son vrai nom Gilberte Rose Odile Onomo Ngaska, 25 ans Nièce d’une de nos célèbres artistes, Odile Ngaska.Gilberte qui effectue un stage à Dla dans un cabinet comptable,
doit soutenir son mémoire de l’Essec à l’université de Douala en Janvier.
Nous sommes ce maudit 6 décembre 2017.
Elle quitte son travail à Akwa, elle doit se rendre à Bonamoussadi.
Elle n’y arrivera jamais, car bâchée derrière une moto qui roule à contresens à cause des emb outeillages, tous les trois sont fauchés par un véhicule au niveau de la vallée Bessengue.
Tombée par la tête, elle restera un temps sur place, on lui vole son sac à main, elle devient anonyme, et va mourir aux urgences de Laquintini.
Et comme elle est anonyme, on le jet dans le vrac avec les malfrats dans la salle infecte.
Elle a fait tout le collège à la retraite avec ma dernière fille, et elle était donc aussi ma fille, calme, tranquille, sage, porte fanion d’une fratrie de six enfants, jumelle, avec des parents pieux et affectueux. Une mère enseignante et un père ingénieur Polytech.
Lorsque j’apprends la nouvelle, je suis en mission à Paris. Rien ne va plus avancer, et je rentrerai au pays.
Voilà le drame, 
La suite, est terrible pour tout le monde, ses amis de classe de la retraite, de l’ESSEC, du quartier, d’enfance.
L’enterrement quelque part dans un village de la Lékié, sera émouvant.
J’ai décidé de lui rendre hommage, de faire entrer son nom dans l’histoire, afin qu’on ne l’oublie jamais, qu’elle reste vivante, parmi nous. J’ai donc écris ce livre.
J’ai approché le Ministre de l’enseignement supérieur, pour demander si on pouvait lui décerner son diplôme à titre posthume, mais il m’a dit que c’est impossible. J’ai donc décidé de faire publier le mémoire
qui paraîtra certainement en Juillet au plus tard. Et ce ne sera que justice.
C’est un livre de 170 pages publié par les éditions L’Harmattan
Très facile à lire. La photo, c”est elle même, notre fille, de regrettée mémoire,mais vivante dans nos cœurs à jamais.
Hélas, avec le confinement, le livre n’est disponible que sur commande
sur le site de l’éditeur. Il sera disponible au Cameroun en Juillet seulement.
Nos deux familles sont voisines à Yaoundé, à moins de trois cent mètres de distance. Ce drame nous soudé avec une colle forte divine.
Les enquêtes conduites par la police et la gendarmerie pour retrouver à la fois le véhicule qui s’était enfui, et les voleurs du sac n’ont abouti à aucun résultat. Le sac de Gilberte n’a donc jamais été retrouvé.
Il contenait ses pièces personnelles, deux téléphones portables android neufs
et peu de sous.
Depuis, les recherches se poursuivent par des voies non officielles, détectives et autres. Elles m’ont déjà conduit au Gabon et en Guinée équatoriale.
Je consacre une prime de 1.000.000 Fcfa à toute personne qui me permettra de retrouver les voleurs du sac de ma fille. Si on n’avait pas volé le sac, on aurait contacté ses sœurs à Douala et la famille à Yaoundé , et peut-être qu’on l’aurait sauvé. Hélas.
Auteur : SHANDA TONME
Néanmoins, des commandes peuvent être passées directement
Auprès du Directeur de L’Harmattan Cameroun
222 22 19 89
677 46 33 63
699 19 80 28

Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *