Home Société Afrique Cameroun > « Livre d’or du football camerounais »: La Sopecam aurait-elle détourné et publié ce projet?
Afrique - Médias - 30 décembre 2021

Cameroun > « Livre d’or du football camerounais »: La Sopecam aurait-elle détourné et publié ce projet?

Une sommation d’huissier servie à la Société des presses et d’édition du Cameroun (Sopecam) le 21 février 2020 et à son directeur général, Nnana Marie Claire suscite des interrogations.

Par Leopold DASSI NDJIDJOU

Dans cet acte d’huissier, il est fait sommation claire et précise à Nnana Marie Claire et sa société d’arrêter toute publication, édition, publicité et vente du livre baptisé « Livre d’or du football camerounais » ; de se rapprocher des deux requérants à savoir Raphael Ebanga Mballa et Serge Constant Mbappe Njome, propriétaires des recherches ; de savoir qu’elles répondront de leurs actes en temps opportun.

L’acte est signé par Tsoung, née Koumedjale Eya Marquis, huissier de justice près de la cour d’Appel du Centre. Elle a été saisie par les deux requérants pour contester de la publication du « Livre d’or du football camerounais », édité par Sopecam et préfacé en exclusivité par Paul Biya, le président de la République.

La dédicace de cet ouvrage a eu lieu le 21 février 2020 à Yaoundé en présence du ministre de la communication, représentant le chef de l’Etat. Pour exposer la supercherie, les requérants indiquent que c’est dans « Cameroon Tribune » qu’ils ont appris que leur livre sera dédicacé et produit par la Sopecam, au mois de février 2020. Pourtant ajoutent-ils, en date du 14 juin 2010 déjà, leur travail de recherches avait reçu les encouragements et des félicitations du président de la République qui reconnaissait leur œuvre digne et honorable et leur avait demandé d’aller de l’avant.

Ils constatent par ailleurs « que sous des fallacieux prétextes tendant malicieusement à faire perdre les deniers au Trésor public, Sopecam avait rendu impossible la publication des nouvelles éditions ». L’huissier estime que cette publication, au regard de la loi est illégale. Voici un autre pétard qui éclate à quelques jours de la Can, mettant en cause les errements de nos autorités. Les dirigeants de la Sopecam sont vivement attendus pour clarifier cette situation qui fait déjà des vagues sur la toile.

Léopold DASSI NDJIJDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

États-Unis > Fusillade: 2 morts, 3 blessés dans un marché de campagne dans le nord du comté de Harris

Avec HCSO Vers 13 heures, les députés ont répondu à une fusillade sur Airline Drive où plu…