Home Non classé Cameroun > Logements sociaux: Qui veut piétiner les actions de Ahmadou Sardaouna ?
Non classé - 2 semaines ago

Cameroun > Logements sociaux: Qui veut piétiner les actions de Ahmadou Sardaouna ?

Le communiqué signé du Président du conseil d’administration est pourtant clair sur le produit nouvellement mis sur le marché ,il s’agit des appartements de haut standing …

Et pourtant voici ce que on peut lire sur les réseaux sociaux depuis quelques heures :
<<Au Cameroun, les logements sociaux représentent 10 fois le Smig. Est-ce que Le DG de la Sic peut bien Nous expliquer ca? On sait que c’est pour vous les bobos mais expliquez nous aussi on comprend. Ou bien ! >>
C’est la quintessence de ce que dit la publication du journaliste Camerounais et lanceur alerte Boris BERTHOLT sur sa page Facebook .
Une page consultée par des milliers de camerounais de part le monde et qui boivent comme du petit lait ces informations parfois et très souvent très  bien sourcées et rendues publiques ,mais parfois aussi qui prêtent à équivoque …
Le dernier en date ,informe sur la question des logements sociaux au camerounais et fait lire que les logements sociaux coûteraient dix fois plus que le salaire moyen arrêté du Camerounais (Smig) .
La consternation va gagner de fait ces lecteurs qui ne comprennent pas comment on peut encore parler de logements sociaux quand les prix sont très éloignés de la bourse du camerounais moyen.
Une sortie qui vient à la suite du  communiqué signé du Dr Sardaouna ,Directeur général de la SIC et qui renseigne sur la mise en commercialisation et en location simple de  24 appartements , de  haut standing de type T4 et T5  situés au centre du quartier de la cité verte à Yaoundé .Et invitant les camerounais désireux a se rapprocher des services régionaux de la Sic à Yaoundé .
Nous sommes allés comprendre et nous avons chercher à savoir pour voir un peu plus claire sur la situation plutôt curieuse et << révélée >>par le lanceur d’alerte.
Nous sommes rentrés en contact avec la direction générale de la Sic et voici ce que déclare notre interlocuteur : 
<<  La Sic fait des logements de très haut standing désormais  , de haut standing et aussi économique puis aussi ceux qu’on classe dans le social donc  abordable en  5 catégories et selon les nouveaux statuts de l’entreprise…Donc tout logement n’est pas donc pas social >>
Tout s’est donc joué dans la subtilité après la publication du communiqué du Directeur général et rendu public . Le terme précision  << haut standing >> qui est pourtant employé dans le communiqué ne trouve pas sa place dans ce que  laisse lire le lanceur d’alerte …

Une cabale engagée par des personnes tapies dans l’ombre


A la SIC on crie à la manipulation de l’opinion et  une cabale engagée par des personnes tapies dans l’ombre et qui tirent les ficelles des sorties très souvent dénuées de fondements et publiées par le même auteur et sont placardées sur les réseaux sociaux et concernant la SIC et son Directeur Général .
Il faut par exemple , voir que le document qui renseigne sur les prix fixés sur le loyer des appartements mis en commercialisation de 24 appartements  en la résidence Abierge au quartier  de  la cité verte est signé non pas du Directeur général de la SIC , mais de son président du conseil d’administration la Ministre Ketcha Courtes ,qui est en même temps en charge de développement urbain et de l’habitat au Cameroun .
Sic : La guerre froide en interne …
Après 67 ans d’existence, la société immobilière du Cameroun connaît des fortunes diverses dans ses cités, résidences et logements simples du triangle national. Et pour voir réaliser ses objectifs  pour l’exercice 2021, la Sic s’est dotée d’un budget de arrêté en recettes et en dépenses à une enveloppe de 18,613 milliards FCFA. 71% de l’enveloppe budgétaire votée sera consacrée à l’investissement, et 29% allouée au fonctionnement.
Un budget adossé sur une stratégie qui épouse les défis actuels  et  attendus pour ce nouvel exercice, dont  l’harmonisation des politiques publiques de production de l’habitat (…) la promotion des mécanismes de production de l’habitat et de l’accès au financement existants pour ne citer que ceux là .
Avec un patrimoine immobiliers  constitué de 20 cités, qui contiennent 9 735 logements simples, 4 blocs de résidences dans 9 des 10 régions du pays, et presque , pour un capital  d’un milliard de FCFA détenu par l’Etat du Cameroun, les collectivités territoriales décentralisées, les sociétés à capitaux publics d’une part, et les personnes morales ou publiques de droit privé d’autre part. 
Il y’a donc de quoi aiguiser les appétits voraces de certaines personnes qui ne voient pas en la modernisation de cette société ,toute la fraicheur nouvelle que veut lui apporter le top management ,qui est allé s’abreuver à la source ivoirienne de l’immobilier pour rentabiliser au mieux la Société immobilière du Cameroun du fait du gouffre à sous que présente le logement social qui ne produit rien ou presque .
Ahmadou Sardaouna ,il faut le préciser est arrivé  à la tête de la SIC ,c’était le 20 août 2019 au cours du conseil d’administration extraordinaire de l’entreprise para publique .

Armand Soussia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Économie : Laurent Esso devant la barre au Gicam

Le Gicam dénonce régulièrement les lenteurs dans les procédures judiciaires, la corruption…