Home Opinion Economie Cameroun > Lutte contre la corruption: l’Etat a perdu 480 millions 769 mil 386 Fcfa
Economie - 24 septembre 2021

Cameroun > Lutte contre la corruption: l’Etat a perdu 480 millions 769 mil 386 Fcfa

C’est le préjudice financier subi selon les investigations menées par la Conac en 2020. Dieudonné Massi-Gams a rendu public le rapport d’activités ce jeudi, 23 septembre 2021 au palais des congrès de Yaoundé.

Au cours de cette cérémonie, il est à noter que le traitement des déclarations de soupçons a donné lieu à 232 rapports qui ont été adressés aux juridictions et aux autorités compétentes. Les flux financiers repérés dans ces dossiers s’élèvent à 124 milliards 197 millions 558 mil 836 Fcfa. Ceux-ci étaient de 413 milliards 697 millions 728mil 677 Fcfa en 2019. La corruption, le détournement de deniers publics, le scamming, le faux et usage de faux, les trafics divers, le financement du terrorisme, l’escroquerie et les nombreuses fraudes sont les infractions sous-jacentes soupçonnées dans ces dossiers.

Concernant les juridictions, le rapport 2020 rend compte des décisions prises pour des affaires liées à la corruption et aux infractions assimilées par les différents tribunaux, le Tribunal criminel spécial et la Cour suprême à travers la section spécialisée de la chambre judiciaire. Comme faits majeurs de ces décisions, il est à retenir, au sujet du Tribunal criminel spécial (Tcs), qu’il a rendu 21 arrêts définitifs pour des affaires impliquant, entre autres, les ministères des Finances (Minfi), de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), des Travaux publics(Mintp) et des Domaines, du Cadastres et des Affaires foncières (Mindcaff).

145 personnes étaient mises en cause dans ces affaires. 46 d’entre elles ont été déclarées coupables et il a été prononcé à leur encontre des peines d’emprisonnement ferme allant de 10 ans à l’emprisonnement à vie. Le montant total du préjudice financier subi par l’Etat du Cameroun dans ces affaires est évalué à plus de 16 milliards de Fcfa.

De la lecture globale du rapport sur l’état de la lutte contre la corruption au Cameroun en 2020, il ressort qu’en dépit d’un contexte social singulièrement difficile, les atteintes à la fortune publique et à la gouvernance n’ont pas connu de ralentissement. Un indicateur pertinent de cette réalité est, par exemple, le nombre de dénonciations reçues à la Conac, qui est de 16067 au total. « Sans conteste, ces atteintes constituent, explique D. Massi-Gams, un frein au développement du pays.

En effet, le préjudice pécuniaire subi par l’Etat du Cameroun pour des affaires de corruption et les infractions assimilées d’après les rapports des investigations menées par la Conac et les décisions rendues par le Conseil de discipline budgétaire et financière du Contrôle supérieur de l’Etat et le Tcs en 2020 est évalué à 17 milliards de Fcfa.

Le président de la Conac souligne que l’année 2020 est, spécifiquement, difficile du fait de la pandémie du Covid-19. C’est ce contexte qui explique, ajoute-t-il, la diminution du nombre de contributions reçues pour l’élaboration de ce rapport. Pour l’édition 2019, la Conac avait reçu, au total, 98 contributions externes. Ce nombre est passé à 65 en 2020. Toute chose qui représente une baisse de 33 contributions.

Serge Aimé Bikoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Extreme-Nord: Des tensions intercommunautaires qui n’en finissent pas !

Déjà 19 morts depuis le début des affrontements Dimanche. Un Conflit intercommunautaires, …