Afrique Economie LA UNE panorama 7 juillet 2020 (0) (85)

Cameroun > Mal gouvernance: la dotation des véhicules des députés bloquée par manque d’argent

Partager

Le ministre des Finances qui avait pourtant annoncé la mise à disposition de 4,197 milliards à cet effet, s’est ravisé pour l’instant.

Annoncée depuis le 12 Mai 2020, la dotation des véhicules de fonction aux députés nouvellement élus n’est toujours pas effective. Alors que l’opinion publique s’était offusquée de cette dotation inopportune au moment où le pays traverse une sévère crise pandémique du coronavirus, le ministre des Finances (Minfi) semble se raviser.

Pas à cause de la pression sociale mais pour des raisons conjoncturelles. Interpellé récemment à l’Assemblée nationale par des députés sur l’effectivité de cette dotation, Louis Paul Motazé n’est pas passé par quatre chemins pour justifier le retard du déblocage de cette dotation.  «Honorables députés, il n’est ni dans l’intérêt de l’État ni dans le vôtre qu’on paie les voitures et que le lendemain, les salaires ne soient pas payés. Ce n’est dans l’intérêt de personne. D’ailleurs, vous serez les premiers à être attaqués. Je défends vos intérêts… », a-t-il répondu.

En clair, les fonds consacrés à l’achat des véhicules des parlementaires, ont été orientés pour l’instant à d’autres priorités. Il ne pouvait pas en être autrement, commentent des observateurs qui estiment que la priorité est la lutte contre le Covid qui engloutit d’énormes moyens financiers. Mais ce rétropédalage du Minfi peut aussi être perçu comme un assèchement des caisses de l’Etat, confronté à plusieurs urgences.

En plus du Covid-19, le Cameroun est confrontés à plusieurs défis sécuritaires dans les deux régions anglophones, dans le septentrion et à l’Est du pays. Des défis qui engagent d’énormes fonds au quotidien. Dans ce contexte, l’attente des députés de se voir doter des véhicules de fonction comme l’exige la loi risque encore d’être longue. Pour combien de temps ? Difficile de le deviner. Seule la conjoncture nous édifiera.

Alain Nwaha, Avec Actu Cameroun


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *