Afrique LA UNE Société panorama 22 octobre 2020 (0) (192)

Cameroun > Maltraitrance: Les Indiens torturent des employés avec la complicité de l’État

Partager

Un Délégué médical camerounais dénonce la Maltraitrance des indiens avec la complicité des Camerounais. Une pratique qui n’est pas nouveau.

“J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre publication sur les indiens de Ajanta Pharma. Je peux vous confirmer d’emblée ce qui y était dit est vrai.

En fait leur stratégie est simple -les laboratoires pharmaceutiques en général et indiens particulièrement- : ils entrent au pays sous le couvert d’une entreprise de droit camerounais qu’on appelle dans le jargon “agence” qui héberge généralement plusieurs laboratoires. Ces indiens vont donc nous mater sous couvert et avec la complicité de nos frères qui n’attendent que leur commissions à la fin de chaque mois.

Pour le cas Ajanta pharma, il est logé à l’agence P2M Pharma. Quand nous réclamons quelques chose à l’indien qui gère tout localement il nous demande d’aller nous plaindre à P2M et ce dernier nous renvoie chez lui prétextant qu’il n’est qu’exécutant. C’est ainsi qu’ils nous maltraitent et plus rien.
Et comme on est dans un système corrompu on n’y peut rien.

Ils ont chassé 3 des nôtres il y a 2 ans. Ces derniers ont porté plainte et l’indien les à dit qu’ils ne peuvent rien face au pouvoir de l’argent.

Voilà ce qu’on vit à Ajanta pharma et tous les mois on dégage pas moins de 250000€ hors taxe svp ( environ 163 millions fcfa) voir 300000€ ( 200 millions fcfa).

Il faut noter que c’est la situation de tous les laboratoires indiens et les occidentaux sont entrain de vouloir faire pareillement ( cas de Pfizer mais le traitement est nettement mieux ici).

Qu’est-ce qui peut expliquer que vous soyez le 3ème laboratoires au Cameroun et les délégués d’un laboratoire non classé aient 3 à 4 fois votre salaire sans Cnps, sans assurance maladie, sans véhicule, sans argent de carburant ni rien. Ce pays est parfois détestable “.

Sandra Embollo


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *