Home Politique Cameroun > Manifestations de Genève: Nadia Fotso passe un savon à Fame Ndongo
Politique - 1 semaine ago

Cameroun > Manifestations de Genève: Nadia Fotso passe un savon à Fame Ndongo

Dans une lettre, la fille du milliardaire de Bandjoun dénonce les propos orduriers tenus par le membre du Comité Central du Rdpc.

« Monsieur le Ministre, la bouffonnerie, c’est le parti présidentiel prenant des millions du patrimoine Fotso pour fermer les yeux. La bouffonnerie, c’est accepter une administratrice des biens et choisir un nouveau successeur politique à Fotso sans jamais parler à la famille et demander à la mère du défunt qui est avocate et qui a en plus des preuves des documents contenant ses dernières volontés. La bouffonnerie, c’est un comité central d’un parti qui ne pense plus convaincu que le Cameroun et l’Etat c’est lui, »

fulmine Christelle Nadia Fotso.

« Mais, Monsieur le Ministre, vous n’avez pas à partager mes opinions. Je ne vous demande qu’une seule chose : pouvez-vous, pour m’embarrasser et me faire taire, affirmer publiquement que vous souhaitez à votre créateur et ses fidèles une fin et une succession telles que celles de Fotso ? »

Crie Nadia Fotso.

A son sens, la sauvagerie appelle la sauvagerie, la bouffonnerie d’en haut engendre et accentue celle d’en bas.

La fille de Fotso estime que le Bas est l’enfant illégitime du parti présidentiel. Elle est un ensemble touffu de personnes que le régime a enfanté ou formé pour ensuite renier parce que bien que souvent brillantes, elles étaient trop désobéissantes et désobligeantes. La Brigade Anti-Sardinards est le fruit de l’autisme, de l’aveuglement et du césarisme archaïque du pouvoir de Yaoundé qui préfère une médiocrité conciliante à une excellence intransigeante.

« [….] ne soyez pas surpris que cela se retourne contre vous tout comme le sang de Fotso car il est le vôtre ! Son sort et tant d’autres injustices expliquent pourquoi des compatriotes choisissent de faire les bouffons en ne suivant que l’exemple que leurs aînés leur ont donné, »

tonne l’avocate au Barreau de Washington.

« Votre excès de zèle m’a rappelé Victor Fotso et l’incapacité du parti présidentiel avant et après sa mort à montrer qu’il était une icône africaine non un vulgaire militant donc oui au-dessus de petits intérêts partisans. Comme tant de fois, vous avez politisé la raison d’Etat en oubliant que le Cameroun, l’Etat n’appartiennent pas qu’à vous tout comme Victor Fotso et oui le Président de la République qui n’est pas que votre créateur, »

martèle Nadia Fotso.

Elle révèle que le Comité Central s’est contenté de prendre sa part du patrimoine Fotso, sans chercher à savoir et surtout sans voir la dépouille.

«Si vous l’aviez fait, Monsieur le Ministre, vous auriez été tellement horrifié par son état que vous n’auriez pas envoyé le Ministre Akame Mfoumou en pays Bamiléké tel un colon pour régler des affaires de petits nègres ! »

S’exclame la présidente de la Fondation Fotso Maptue.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Etats-unis > Soutien et de crédibilité: Biden reçoit l’opposante bélarusse Tikhanovskaïa

Joe Biden a reçu mercredi à la Maison Blanche l’opposante bélarusse en exil Svetlana…