Accueil Opinion Cameroun > Me Amédée Touko: « Amougou Belinga n’est que le prête-nom des barons de la « dictature » Biya, qui est utilisé pour ponctionner les caisses de l’État »

Cameroun > Me Amédée Touko: « Amougou Belinga n’est que le prête-nom des barons de la « dictature » Biya, qui est utilisé pour ponctionner les caisses de l’État »

L’avocat réagit sur la dernière sortie de Paul Biya, le président de la République du Cameroun, qui demande à Amougou Belinga de payer l’intégralité de ses impôts.

Par panorama
0 commentaire 349 vues

Par Arlette Akoumou Nga

« La dette fiscale de 11 milliards de francs Cfa du promoteur de la télévision, Vision 4, a été ramenée à moins de 2 milliards de Francs Cfa, à la suite d’un recours par lui introduit. Ce thriller fiscal inédit au Cameroun nous inspire quelques réflexions :  Le gap observé entre la dette fiscale au départ et celle à l’arrivée peut amener à préjuger d’un traitement spécial de ce dossier », analyse l’avocat camerounais.

Selon ce dernier, on est fondé à le penser d’autant qu’il apparaît que malgré sa situation fiscale, le Pdg du Groupe l’Anecdote a continué de se voir attribuer des marchés publics. « Je rappelle ici que pour soumissionner à un appel d’offre, il faut produire un quitus fiscal. Par ailleurs, comment l’Etat camerounais fait-il pour payer des prestations à un contribuable qui lui doit de l’argent, sans au moyen d’un titre de recette, retenir les sommes qui lui sont dues ? », questionne-t-il.

Le scandale de la fameuse ligne 94 est dans cet ordre d’idées évidemment l’arbre qui cache la forêt

« L’hypothèse la plus plausible dans cette histoire, c’est que Amougou Belinga n’est que le prête-nom des barons de la dictature cleptocrate Biya, qui est utilisé pour ponctionner les caisses de l’État. Le scandale de la fameuse ligne 94 est dans cet ordre d’idées évidemment l’arbre qui cache la forêt.  Si par contre on retient l’hypothèse abracadabrantesque, moins plausible, d’une grotesque méprise, qui ferait qu’une créance fiscale de moins de deux milliards se transforme en 11 milliards, il ya lieu de mesurer la solitude et le drame d’un opérateur économique qui ne s’appellerait pas Amougou Belinga et partant de la crédibilité du système fiscal camerounais ».

a conclu Me Amedee Dimitri Touko Tom.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens, sans mécène pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie