Home Politique Afrique Cameroun > Messianisme: Maurice Kamto ne s’en est jamais prévalu
Afrique - 27 juillet 2021

Cameroun > Messianisme: Maurice Kamto ne s’en est jamais prévalu

C’est ce qui transparaît dans la tribune, d’Arlette Framboise Doumbé Ding publiée en réponse à la sortie de Jean Pierre Bekolo.

« Quant au Président Maurice Kamto, je ne suis pas certaine de pouvoir restituer la formulation exacte de son propos. Mais lors de l’une de ses sorties, il avait dit à peu près ceci : ‘’Je ne suis pas né avec inscrit sur mon front que je serai président’’. Quand vous lisez cet extrait et que vous connaissez l’humilité de l’homme, seul le miracle de la mauvaise foi peut lui attribuer des prétentions messianiques, »

fait remarquerArlette Framboise Doumbé Ding.

« Et si ce sont ses partisans qui sont exclusivement visés, en ce moment-là vous donnez l’occasion de rire de l’imposture de votre mémoire « oublieuse » et sélective. Hélas ! Celle-ci vous met en disgrâce par rapport à votre manque d’objectivité et même de votre mauvaise foi manifeste. Car dans le même temps vous avez pris un grand soin à éviter de décrier le messianisme politique de ceux qui disent que ‘’Paul Biya est le seul homme capable de diriger le Cameroun.’’ C’est très gros pour ne pas être vu. Pourtant vous avez tout fait pour ne pas voir, »

poursuit Framboise Doumbé Ding.

D’après l’activiste, c’est cela la mémoire oublieuse de l’imposture. Elle est révélatrice de l’état d’esprit et trahit trop tôt la trajectoire. Le deux poids deux mesures n’est pas anodin.

« Mais pour moi comme pour plusieurs d’entre nous, tout cela relève des sous problèmes. Au Cameroun, on à l’art de noyer les vrais problèmes dans des sous problèmes. C’est pourquoi je rappelle ici contre quoi nous devons lutter pour changer le Cameroun. Parce que les Camerounais ne doivent plus se laisser distraire par des choses futiles qu’on leur offre comme réflexion politique, »

martèle Doumbé Ding.  

Selon Doumbé Ding, les maux qui minent le Cameroun sont le tribalisme d’Etat qui tue le vivre ensemble et freine le développement du Cameroun, la répression des libertés, l’absence de démocratie, la question du système électoral consensuel, les prisonniers politiques, les violations massives et répétées des droits de l’homme, la guerre du Noso, l’épidémie des détournements des fonds publics, l’incompétence notoire et l’incapacité du régime Biya à apporter des solutions à tous ces problèmes et bien d’autres.

Voilà les vrais maux qui minent le Cameroun aujourd’hui. Vous ne pouvez pas parler du Cameroun de demain sans combattre énergiquement ces maux qui empêchent sa renaissance.

« Désormais le peuple reconnaîtra ses leaders au combat contre ces maux qui ruinent son bien-être et son avenir. Le temps des beaux discours où on noie les vrais problèmes dans des faux problèmes est révolu, » 

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Cinquantenaire de l’unité nationale en moins de 50 minutes: La nécessité de la réforme du format et du contenu.

Par Éric Boniface Tchouakeu A Yaoundé, la parade civile et militaire présidée par le Chef …