Home Politique Afrique Cameroun > Minat: Le parti des handicapés voit le jour
Afrique - 9 mai 2021

Cameroun > Minat: Le parti des handicapés voit le jour

A la faveur d’un agrément signé le 6 avril dernier , la ministre de l’administration territoriale à signé la vie du parti des handicapés. Des langues se délies pour dire que l’arrivée de ce parti politique rentre dans la balkanisation politique.

Le ministère de l’Administration territoriale (Minat) a officialisé la création de 11 nouveaux partis politiques au Cameroun. La nouvelle a été rendue publique ce mercredi 5 mai 2021. Si depuis le retour au multipartisme début des années 90, la constitution autorise la création des partis politiques. D’après l’article 2 de la loi de décembre 1990 portant sur les partis politiques, la création d’une formation politique se fait librement.

Concernant dans l’ensemble, une étude sur la participation des hommes et des
femmes handicapés à la vie politique
au Cameroun : rapport de référence daté de 2018 révèle que  »un plus grand nombre de personnes handicapées a
déclaré avoir déjà voté, avoir discuté de politique, être membre d’un parti politique et avoir assisté
à des séances du conseil municipal. Mais les différences observées étaient en grande partie dues
à l’âge, car il y avait plus de personnes âgées parmi les personnes handicapées, et les personnes
âgées ont tendance à être plus actives sur le plan politique »

On peut donc interroger , clairement la création d’un parti politique pour les personnes handicapées et comment le ministre de l’administration territoriale en est arrivé à valider la création d’un parti politique simplement sous ce label ? c’est quoi le concret rechercher là ?

Ce qui permet aisément de croire que , visiblement à l’administration territoriale il faut absolument laisser créer des partis politiques peu viables , dans l’ambition sournoise de  »broyer l’opposition  »réelle et existante , une idée soutenue par des politiques comme l’ancien ministre Amba Salla qui clairement aucours d’une émission télévisée sur canal2 international et face à Arnaud Nguefack disait  » j’avais été ministre de l’administration territoriale je n’aurai pas signé celà  ».

Prolifération des partis politiques quel impact ?

Avec ces 11 nouvelles formations politiques, le nombre total des formations politiques officiellement légalisées au Cameroun s’élève à près de 330, selon les chiffres le ministre Paul Atanga Nji.

Le Cameroun compte , 361 arrondissements. Les départements sont également découpés en municipalités, pour 58 département. La prolifération des partis politiques dit long sur le caractère très souvent tribal de leur création. Car la plupart de ces partis politiques ne doivent leur existence que très souvent sur le territoire de leur président fondateur.

Toute chose qui selon des analystes politiques concours a ce que ils appellent la  »balkanisation » du Cameroun à travers une multitude de micro-partis politiques qui ‘e vient pas renforcer l’idée de promotion du multiculturalisme et du bilinguisme , mais plutôt créer des souches autarciques qui contribueraient plutard à la perpetuation des clivages ethniques.

Protection des personnes handicapées.

Au Cameroun, le handicap est défini dans la loi N 2010/002 du 13 avril 2010 portant protection et promotion des personnes handicapées. Dans cette loi, la personne handicapée est toute personne dans l’incapacité d’assurer par elle-même tout ou partie des nécessités d’une vie individuelle ou sociale, du fait d’une déficience physique ou mentale, congénitale ou non.

La loi camerounaise distingue 3 catégories d’handicapés : les handicapés physiques, les handicapés mentaux et les polyhandicapés. La loi pose aussi comme une obligation de solidarité nationale la prévention du handicap, la réadaptation et l’intégration psychologique, sociale et économique de la personne handicapée et recommande d’associer pour concrétiser l’obligation de solidarité non seulement l’État, mais aussi les familles et les personnes physiques ou morales.

Pierre Laverdure OMBANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Pédophilie, viol et contamination au VIH

Cameroun : L’abbé Emilien Messina interdit d‘exercice Par Atogo’togo Junior «Moi, Monseign…