Home Société Afrique Cameroun > Mindef-Cieso > Koutaba: Exit la 5ème promotion 2019
Afrique - 17 juin 2021

Cameroun > Mindef-Cieso > Koutaba: Exit la 5ème promotion 2019

Une cérémonie sobre présidée par le général de division, Philippe Mpaye, le Commandant des écoles et centres d’instruction inter-armées (Comeciia) a couronné cette fin de formation.

Ce 16 juin 2021, le cœur de tout Koutaba battait au sein du Bataillon des troupes aéroportées ( Btap), où est logé provisoirement le Centre d’instruction des élèves sous officiers (Cieso). La cérémonie, aussi dépouillée qu’elle se voulait, a tout de même à l’observation tenu au moins sur deux phases. La première en dehors des usages protocolaires, de loin la plus longue, a consisté en une démonstration des savoirs être et savoirs faire acquis tout au long des 22 mois de la formation.

L’assistance séduite par les démonstrations de haute facture était aux anges et répondait par des youyous. Au sein du Btap, la cour d’honneur s’est révélée étroite pour contenir, parents, amis et connaissances venus celebrer les 1008 sous officiers arrivés en fin de formation. Il s’est agi à l’appréciation des démonstrations faites, que le Cieso se situe au cœur de la formation militaire de qualité au Cameroun. En presque deux ans de moulage, le produit présenté au patron du Comeciia, a visiblement rencontré sa satisfaction avec les  prestations haut de gamme.

Une démonstration de force des éléments de la 5ème Cieso.

Le directeur du Centre, le lieutenant colonel Jean Jacques Mfomo dans sa présentation, s’est satisfait de la formation subie par ses poulains. Pour en arriver là, il a fallu la première année qualifiée d’année probatoire, formater l’esprit civil en esprit militaire. Ce qui est loin d’être la tâche la plus facile. Pour la petite histoire, cette cuvée qui arrive à destination, a connu trois décès en chemin et quatre déserteurs. Par ailleurs, vingt-sept n’ont pas été admis comme sous-officiers. « Cette phase n’a jamais été une partie de plaisir », pour retenir l’expression du directeur en personne.

De ces 2008 sous officiers, si 566 sont des gendarmes, 442 font partie du personnel des armées. L’approche genre n’était pas en reste car cette promotion livre 202 femmes. En ce qui concerne le personnel sanitaire, elle était à sa deuxième promotion et 76  personnels infirmiers ont de ce fait été formés.

Des hommes rompus à la tâche

Cette promotion, a rappelé le directeur du Centre de formation a effectué à pied la distance Koutaba-Yaoundé, en aller et retour, soit environ 800 km ! Les jeunes sous officiers ont d’abord présenté les types d’armes, les montages et démontages et leur utilisation.

Cérémonie d’ouverture, en présence de M. Le Maire de la ville de Koutaba

Par la suite, les gens d’armes se sont livrés à des simulations des séances de combat. Comment désarmer un ennemi qui tient une arme, une arme blanche ou même à mains nues. Une autre phase importante de cette démonstration de puissance aura été le déminage. Technique de plus en plus utilisée par les séparatistes, les sous-officiers ont tenu à montrer qu’ils sont prêts de donner une réponse appropriée à ce nouveau défi.

L’autre phase des plus relevées aura été une simulation de bataille grandeur nature avec des bandes armées. Avec des détonations blanches, toute la l’assistance était captivée tout au long des combats, qui a laissé plusieurs hommes des bandes sur le carreau. Un moment de prise de conscience pour la population civile que les troubles dans les deux régions ne sont pas du jeu. La fin de la cérémonie s’est soldée par un défilé de haute facture. Le Cieso aura son siège, futuriste, à Lomié à l’Est.
Léopold DASSI NDJIDJOU de retour de Koutaba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …