Home Santé Afrique Cameroun > Mindef: Des lots de médicaments gratuits pour civils et militaires
Afrique - 22 septembre 2021

Cameroun > Mindef: Des lots de médicaments gratuits pour civils et militaires

Joseph Beti Assomo a présidé ce 21 septembre 2021, à la Cour d’honneur du quartier général, la cérémonie de lancement de la distribution de ces dons de médicaments et consommables médicaux aux régions militaires interarmées (Rmia).

Une cérémonie sobre commencée avec une heure de retard à cause de dame pluie qui a fait des siennes. Arrivé à l’Esplanade de la Brigade à 15 h23mn, le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (Mindef) s’immobilise devant la bannière tricolore pour l’exécution de l’hymne national. Passage en revue des troupes et installation à la tribune où l’attendent le Secrétaire général du ministère, le Chef d’Etat-major, le donateur et les autres officiers généraux.

Prenant la parole, le Mindef va d’emblée remercier et féliciter les deux donateurs américains, à savoir Map international qui est une organisation chrétienne basée aux Etats-Unis d’Amérique. Elle fournit des médicaments et des fournitures médicales aux personnes dans le besoin dans le monde entier afin qu’elles puissent vivre pleinement leur vie. L’autre donateur félicité par Joseph Beti Assomo est l’International relief teams toujours basé aux États-Unis. Par la suite, Il a indiqué que la distribution se fera dans la plus grande transparence dans toutes les Cinq Rmia.

Le patron de la Défense est revenu sur les plus nécessiteux qui se recrutent le plus dans les coins du pays en crise. Le ministre a de ce fait cité les déplacés internes suite à la violence dans les deux régions anglophones ; les réfugiés dans l’Extrême-Nord résultant des exactions de Boko Haram ; les bandes armées venant de la Rca qui vulnérabilisent les populations. Le Mindef a ainsi prescrit transparence et célérité dans la distribution de ces médicaments dans tous les hôpitaux militaires.

Bien avant, le colonel commandant du secteur militaire numéro un, avait indiqué avoir reçu des donateurs un conteneur de quarante pieds de médicaments et de consommables médicaux. Joseph Beti Assomo a par ailleurs instruit, au regard de la quantité du don, a-t-il révélé, de partager cette manne avec les autres régions militaires. Juste après la remise symbolique du don au Rmia1, les dons ont pris la route pour les autres régions militaires. D’ici trois jours au plus, ils seront mis à la disposition des populations vulnérables dans les hôpitaux militaires.

Ces cargaisons sont en route tour à tour pour Douala (Rmia 2), Garoua (Rmia 3), Maroua (Rmia 4), Bamenda (Rmia 5). En plus des produits pour lutter contre la propagation du covid-19, ces médicaments gratuits sont là pour lutter contre les parasitoses, les maladies infectieuses, les plaies et blessures, les immobilisations et bandages, le Vih-Sida entre autres.

Pourquoi l’armée ?

« Au cours des trois dernières années, Limona Foundation International Cameroon qui a aussi ses bureaux aux Etats-Unis avec Monsieur Limona Donald Blaise comme président, a travaillé avec des professionnels de la santé d’origine Camerounaise basés aux Etats-Unis d’Amérique pour faire don de plus de 600 cartons de fournitures médicales à différents établissements médicaux dans les Régions de l’Extrême-Nord, Nord-Ouest. Sud-Ouest, Littoral et du Centre, mais nos récentes interactions avec les médecins militaires de l’Hôpital de la Région Militaire N°1 nous ont apporté des révélations surprenantes et intéressantes »,

confie Nfinyo T. Mabu co-fondateur et le directeur national de la Fondation Limina international.

Il en ressort que plus de 80% des bénéficiaires des services de santé fournis par les hôpitaux militaires sont des civils. Ensuite, les services fournis par ces hôpitaux aux patients sont relativement abordables pour tous. Bien plus, l’armée est équipée du transport et de la logistique nécessaires (air, eau et terre) pour acheminer cette aide humanitaire aux nécessiteux dans les zones difficiles d’accès. Tout comme il a indiqué que l’armée a des incitations fiscales spéciales pour le dédouanement de ce type de dons humanitaires pour les nécessiteux.

D’autre part, l’hôpital militaire a fourni des services sociaux et des soins de santé gratuits à certains des enfants touchés par les conflits, et a permis à leurs parents civils vulnérables de travailler à l’hôpital pour gagner de l’argent pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Enfin, l’armée est pratique, pragmatique et dispose d’une chaîne de commandement solide et de la logistique nécessaire pour assurer l’intention et l’efficacité de la distribution de cette aide humanitaire.

Léopold DASSI NDJIDJOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Cameroon-info.net: Les activités aux arrêts

Par Antoine Bivana Les lecteurs du site d’information le plus lu du Cameroun, sont sevrés …