Home Economie Afrique Cameroun > Ministère de l’économie: Malversations financières dans un projet de 16 millions
Afrique - 3 septembre 2021

Cameroun > Ministère de l’économie: Malversations financières dans un projet de 16 millions

En 2020, le gouvernement a octroyé 16 milliards de francs Cfa dans le cadre du projet « filets sociaux » pour soutenir les couches vulnérables de la population victime de la pandémie Covid-19, afin de leur assurer une certaine résilience socio-économique et de relancer leurs activités économiques. Un projet piloté par le ministère de l’économie et de la planification, d’Alamine Ousmane Mey.

Les personnes cibles étaient les ménages vraiment pauvres. 80.000 personnes devraient être bénéficiaires dans les 10 régions du Cameroun, soit 8.000 personnes par région. Et devraient bénéficier de 180.000 francs Cfa remis en trois tranches mensuelles de 45.000 francs- 45.000 francs- 90.000 francs Cfa.

Cette action était coordonnée au niveau des mairies de chaque commune qui déservait son personnel pour recenser et enregistrer les ménages bénéficiaires. Mais l’argent a été détourné.

L’une des personnes victimes raconte: “ Vivant à yaoundé 1, au quartier tongolo, j’ai été recensé et sélectionné comme bénéficiaire en octobre 2020. Puis j’ai reçu le message de confirmation en mars 2021. Je me suis rendu au nouveau siège de la mairie de Yaoundé 1er près du Centre de production des passeports du Cameroun à Mballa 2, pour confirmer mes informations données lors du recensement. Et à l’occasion, on nous a ouverts des comptes « Yup » par lequel devrait transiter ledit fonds chaque mois dès le mois d’Avril. Et ce paiement devait s’achever en juin. Soit Avril (45.000), Mai (45.000) et juin (90.000).

Malheureusement, à ce jour de septembre, nous n’avions bénéficié que d’un seul paiement de 45.000 francs Cfa. Le reste sans suite. Il y’a des familles au quartier qui se plaignent tout le temps de cette ènième forfaiture. Et ne savent comment faire pour se plaindre”.

Le responsable de ce projet se nomme M. Marcellin Njoh. Ce dernier ne veut pas rendre compte.

Sandra Embollo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Pédophilie, viol et contamination au VIH

Cameroun : L’abbé Emilien Messina interdit d‘exercice Par Atogo’togo Junior «Moi, Monseign…