Accueil OpinionInterview Cameroun > Multiplicateur de billets de banque: Un phénomène répandu en Afrique et plus particulièrement au pays

Cameroun > Multiplicateur de billets de banque: Un phénomène répandu en Afrique et plus particulièrement au pays

Interview de Thomas Biwolè- Moniteur de sociologie, Doctorant à la Facultés des Arts, Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Yaoundé I- Ngoa Ekellé

Par panorama
0 commentaire 686 vues

Par René Mbarga

«Le multiplicateur de billets de banque est un service large que proposent des individus inspirés par des pouvoirs dit surnaturels »

Qu’est ce qui peut expliquer le phénomène de multiplicateur de billets qu’on observe de plus en plus, ces derniers temps?

Il est ancien, on en parle depuis des décennies. Le multiplicateur de billets de banque est un service large que proposent des individus inspirés par des pouvoirs dit « surnaturels » de par leur dénomination mystique et le procédé énigmatique employé pour réaliser les miracles. Ici, ce sont des prestations économiques, psychologiques, anthropologiques…où on résout tous les problèmes : « rapid money, attirance des hommes, loto numbers, maladies mystiques, porte-monnaie magique, poste » etc. Pour être précis, dans la société moderne, l’argent est le ciment, qui certes ensemence la discorde, mais alors relit pour autant les individus. Le phénomène est expliqué par la « valeur », qui découle du sujet désirant et de l’objet désiré. Se trouvant qu’en Afrique ou au Cameroun, l’accès à l’emploi est difficile, cette valeur se construit rapidement pour ceux à la recherche de l’emploi et donc de l’argent en finalité.

Pourquoi ces individus se servent de plus en plus des réseaux sociaux ?

Comme son nom l’indique, c’est une plateforme de sociabilité. Un monde virtuel où on retrouve des individus interconnectés. Cet aspect rassembleur joue à leur avantage. Etant donné qu’ils s’exercent un emploi soit-il illicite au plan institutionnel, donner aux membres de notre réseau des informations à valeur ajoutée, faire des demandes d’amitié, se faire découvrir sont là quelques arguments. La distance étant modifiée, vous ne criez plus comme le sauveteur du marché Mvog-ada. Il suffit des « in box » qui sont des espèces de bouche à oreille, l’interlocuteur est appris sur le produit. Les records d’invitation à Facebook, ou les publications des groupes dynamiques font état des apparitions élevées de ces faiseurs de miracle. Ça fait partie d’une rationalité professionnellement stratégique, et même d’opération silencieuse. Et comme les réseaux sont multifonctionnels, ils réussissent à créer de l’émotion perceptible par leurs victimes.

Ne revivons-nous pas à travers ces fameux multiplicateurs de billets, le retour du phénomène des feymen ?

Le modus opérandis est sensiblement le même, c’est-à-dire multiplier les billets de banque, mais avec les feymen auxquels vous faites allusion la cible n’était pas la même. Ces personnes traitaient directement avec les Chefs d’Etat et les richissimes hommes d’affaires qu’ils rencontraient par le truchement de certains de leurs complices, hauts placés avec qui ils se partageaient les dividendes. Autrefois, plusieurs d’anecdotes croustillantes ont circulé sur le sujet. On n’a parlé de l’ancien Président sud-africain Nelson Mandela et même du maréchal Mobutu Sese Seko qui s’étaient fait dépouiller par l’irréductible feu Donatien Koagné.

Sur le principe, ce n’est donc pas forcement la renaissance en soi. Il s’agit d’une continuité. La pratique étant culturelle d’après des initiés, à l’apparence de certains « marabouts charlatans » qui disent-ils, avoir hérité des pouvoirs. Cela suppose une socialisation pour contenir et dérouler la tradition, apprend-on d’une certaine littérature. On a l’impression d’une disparition, pourtant, circulez dans les bas-fonds, certains carrefours, bistreaux, gendarmeries vous les trouverez. Il faut reformuler la situation en termes de stratégie de vue dans un environnement dynamique. Comment s’adapter facilement à l’environnement ? La réponse, nous l’avons avancé à propos des réseaux sociaux.

Peut-on véritablement multiplier les billets ?

Oui, les billets se multiplient à la Banque. Nous sommes dans une société régie par des cadres normatifs, ce qui suppose qu’il existe des institutions mandatées pour produire la monnaie. Toute forme de falsification est réprimée par la loi en vigueur au Cameroun.

Comment opèrent-ils ?

Rapidement, établissons une chaine d’acteurs. On a les faiseurs de miracles. Ils sont aidés par les témoins qui publient à leur avantage les prouesses appuyées des photos. A leur opposé, des radicaux et les abusés du service qui les combattent et enfin les proies. Pratiquement cinq catégories d’intervenants physiques.

Ces professionnels du rêve sont doués d’intelligence. Il existe plusieurs mécanismes. Vous avez celui des dénominations. Il y’en a qui s’appelle « maitre ». Maitre X, Y maitre. Est maitre, celui qui est capacité en pouvoir, exerçant une influence dans son domaine parce que les compétences les lui confère. Il y’a ceux appelés « confrérie de lumière ». Un confrère est une personne de confiance, ici, cet individu vous apporte la lumière. Dit-on, ce qui s’oppose aux ténèbres, à la pauvreté. Il y’a le « multiplicateur d’argent », qui fabriquerait du simple au double/triple votre dépense et bien d’autre qui empruntent les nationalités béninoises, nigérianes parce l’illusion accorde le crédit magique à ces pays. En se limitant là, vous appréciez la force, la puissance du nom, ce qui créer l’attraction au service. Ensuite, ils exposent des publications sur les devises, ce qui laisse à croire la performance.

L’autre possibilité consiste à la pro action. Quand la cible se pointe, on lui exige un dépôt d’argent, le numéro de téléphone/compte. Pour notre cas, ces escrocs sont tactiquement organisés. Ils travaillent avec des personnes ayant été déchues des services de transaction d’argent, alors, un numéro de téléphone ou de compte entraine un décaissement de votre gain, par votre coopération terne de conscience bien sûr.

Peut-on rattacher ce phénomène à des pratiques occultes comme les sacrifices humains des mouvements ésotériques?

Est occulte ce qui est « caché, secret et mystérieux, surtout dans le domaine surnaturel. » L’ésotérisme se rapporte aux «choses réservées aux initiées». Différents de la science, ils ont le même fond : la maitrise du caché. Du moins, se référant à certaines commandes des pratiquants de miracle qui demandent : « coq blanc, ou mouton noir », une source nous apprend qu’à l’absence du premier au marché, a rapporté la nouvelle au maitre, ce dernier rappela que c’est en effet sa fille ainée rien d’autre. Ne pouvant pas globaliser cette approche singulière, on peut déduire qu’il y’a parfois des sacrifices humains dans ces histoires. Ce n’est pas pour soutenir qu’à côté des escrocs il y’aurait de loyaux opérateurs.

Ils ne sont pas philanthropes comme ils le prétendent. Il n’y’a pas de don sans restitution sous quelque forme que ce soit. Toujours est-il que le client aura un manque à gagner.

Quels conseils pouvez-vous donner concernant ce fléau ?

A titre préventif, l’Etat, par son efficacité d’action reste l’instance la plus adéquate pour réduire le phénomène. Avant d’y arriver, la socialisation est atout chez les individus. En principe, la socialisation est ce mode d’apprentissage des normes, ce qu’il faut faire ou non. Elle dispose des individus à un mode où le mérite est une valeur, ces contre-valeurs seraient efficacement combattues si les tolérances ne devenaient pas des valeurs.

Grosso modo, la culture contribue pour beaucoup. Au plan religieux, la bible, est contre. Se nourrir d’elle pour le chrétien ou le religieux a forcément un impact positif consistant à se tenir distant de ces stratèges. De même, en famille, l’hélicoptère parental consistant à veiller sur les progénitures par la voix des causeries quotidiennes a un effet tangible.

Sur le plan curatif, la force légitime des forces spécialisées de l’Etat peuvent tout simplement agir. Il s’agit, de l’escroquerie, du recel, l’usage du faux, blanchiment d’argent, faux billets et autres visés par la justice. D’ailleurs dans nos postes de police, comme à la justice populaire, on constate la gestion de ces dossiers d’illégitimités. Ensuite, les naïfs devraient directement couper les liens en constatant la présence des manipulateurs d’esprits. Vous le bloquez en tant que contact ou le signaler. Sinon, les branches spécifiques des contre-cultures peuvent encore mieux argumentés.

Le phénomène en question relève d’une rationalité. Le multiplicateur se créer un emploi pour dépouiller les autres. La fonction de cet emploi permet de créer une valeur à ce dernier qui est intégré sur le plan économique, il n’y a qu’à suivre les alertes de ceux tombés au piège pour comprendre que l’activité nourrit son homme. De même, on apprécie ce que peuvent faire des gens en contexte de crise ou de multiplicité de registre d’emploi. Illicite, cette pratique en principe condamne les acteurs en interactions ; car elle est opposée aux conventions. Vigilance.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 01 12 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie