Home Culture Afrique Cameroun > Musique: Mort le 04 aout dernier, les obsèques de Nkotti François auront lieu le 02 octobre 2021
Afrique - Afrique - 8 septembre 2021

Cameroun > Musique: Mort le 04 aout dernier, les obsèques de Nkotti François auront lieu le 02 octobre 2021

C’est ce qui ressort  d’une réunion de concertation à laquelle ont participé plusieurs autorités traditionnelles du peuple Bankon

Dans moins d’un mois, Nkotti François va définitivement retourner à la terre. Ce monstre sacré du 4e art qui a considérablement contribué à la popularisation du Makossa à travers le monde, va entamer son voyage vers l’au-delà, à partir  du 02 octobre 2021. Cette date a été entérinée au cours  d’une réunion de concertation qui a rassemblé plusieurs autorités traditionnelles du peuple Bankon, au collège Alfred Saker de Douala, le 5 septembre 2021.

L’objectif principal de cette rencontre était de faire le point de l’organisation desdits obsèques. Il a surtout été question d’évaluer le montant actuel des différentes contributions volontaires, le niveau de préparation des différents concerts-hommage prévus par les artistes, mais également et surtout, s’assurer que le comité d’organisation s’applique à respecter la mention «extraordinaire» adossée à ces funérailles.

«Nkotti François étant un homme politique, un grand musicien et originaire d’un terroir. Il est donc question que chacun de ces groupes nous indique exactement à quel niveau il se situe, quelle est sa place dans le cadre des obsèques. La question qui est en débat en ce moment c’est le choix du lieu de cette soirée (Douala ou Souza», 

a confié à Cameroon Tribune, sa Majesté Jean Jacques Makollè.

Pour mémoire, Nkotti François, célèbre membre  des Black Styl, un mythique groupe de Makossa camerounais,  est décédé à l’hôpital général de Douala où il avait été interné la veille pour un malaise.

Paul Tcheg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Vivre ensemble: L’unité en péril ?

Par Eric Boniface Tchounkeu Le 20 mai 1972 en effet, sur décision du Président Ahmadou Ahi…