Home Politique Afrique Cameroun > Ndikinimeki: La population refuse Bessoubel Patrice et son bureau à la tête de la Section Rdpc
Afrique - 2 octobre 2021

Cameroun > Ndikinimeki: La population refuse Bessoubel Patrice et son bureau à la tête de la Section Rdpc

Renouvellement des organes de base dans l’arrondissement de ndikinimeki sous fond de fraude corruption, trafic d’influence tripatouillages et de tensions vives.

La dernière opération de vote pour le compte du renouvellement des bureaux des organes de la section de ndikinimeki au sein du Rassemblement démocratique dans le mbam et inoubou est qui est certainement , celle la plus rejetée parceque s’étant déroulée dans des conditions les plus loufoques jamais vécues dans l’arrondissement de ndikinimeki. Et qui malheureusement qui aura vu la désignation par la commission communale de vote du personnage très controversé et alors candidat à sa propre succession Patrice Bessoubel , maire (conspué)depuis le hold-up électoral des municipales derniers face au jeune Ekath Fidel legentil alors candidat pour le compte du Parti Uni pour la Rénovation Sociale.

Comme toujours à chaque fois que il y’a élection dans le Rdpc et précisément dans cette localité , ce presque les mêmes qui en constituent le socle du tripatouillage. Des membres issus d’un même clan pour organiser une élection et rendre publique les résultats pour la seule personne déjà choisie d’avance. C’est connu de tous , les liens de sang qui existent entre les trois quarts des membres de la commission communale de vote et le candidat président à la section de ndikinimeki , Patrice Bessoubel .

Et c’est à chaque fois la même rengaine , des éclats de voix , des marchés de contestations et autres revendications fortes sont organisées mais rien n’y fait . Muet comme une carpe , le comité central valide a chaque fois comme pour adouber son  »poulain » , l’élection d’un candidat rejeté par la grande moitié de la population de ndikinimeki.

A Ndikinimeki , ils sont sortis en masse pour dire leur ras le bol face à la mascarade , la corruption et la filouterie qui entourent les dernières échéances de vote pour le compte des opérations de renouvellement des organes de base du Rdpc. La situation était plus tendue à la proclamation des résultats pour la tête de la section Rdpc.

Renouvellement des organes de base entre bureaux de vote fictifs et commission comunale accusée de collusion.

David Makoup candidat à la présidence de la section de ndikinimeki et dont les sondages étaient favorables , s’est vu dérober une élection pour les populations qui sont descendus dans les rues pour crier leur ras le bol.

« Il revient au comité central désormais d’annuler le résultat de cette mascarade électorale. C’est depuis les municipales que une famille à embrigadée tout ndikinimeki . Il n’est pas compréhensible que dans une localité, que petit -frere, beau -fils , épouse et belle-soeur constituent les membres de la commission communale ,vraiment ça ne peut rien donner …on accuse pas le comité central mais il est aussi responsable de celà »

déclare Ndoga , fervent militant du Rdpc .

Des bureaux de vote fictifs.

C’est le cas patent du bureau de vote découvert dans un des bureaux de l’hôtel de ville de la commune de ndikinimeki. Volontairement créer par le maire candidat a la section qui au cours des opérations électorales avait déjà prémédité son coup. Sur le terrain de l’action , dépassé de plus 800 voix par son challenger David Makoup , comme il sait si bien le faire Patrice Bessoubel comme aux municipales va sortir la carte fétiche avec des résultats sorties de nulle part. Le village Ndoksomb qui compte pas plus de 100 personnes inscrites dans le sommier va rendre curieux un résultat de 500 voix au profit du candidat président sortant à la section.

Plus grave encore , l’éclatement des sous-section à quelques heures des élections pour le compte des opérations des organes de base du Rdpc. De 15 sous -sections , la localité de ndikinimeki va se retrouver avec au final 18 sous sections dont 3 connues seul et seulement par l’équipe Bessoubel.

« Le village ndokowanen , qui avait pas de bureau de vote connu s’est retrouvé à la surprise de tous avec un bureau de vote »

Des éléments suffisamment à charge portés devant les médias a travers une marche dite de contestation après la fraude électorale vécue par les populations qui revendiquent des éclairages et l’intervention immédiate du comité central en vue de redonner la victoire arrachée par la fraude à leur candidat David Makoup .

Des voix portées haut dans les rues de ndikinimeki pour dire stop à cette façon de faire très emprunte de tricherie , de corruption et de fraude , qui depuis quelques temps fait le lit du caste familiale au détriment de la grande majorité de la population qui se sent encore une fois de plus trahit . Ce n’est plus la paix des braves entre les militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) dans cette localité.

Dans la ville ndikinimeki dans région du Centre du Cameroun dans le département Mbam et inoubou, les militants du parti de Paul Biya sont très en colère. Ils ne comprennent pas comment la liste portée par un candidat dont la crédibilité et la popularité sont fortement entamées auprès de la population , va se retrouver réelue à la tête de la section de ndikinimeki.

En effet, plusieurs militants de la section Mbam -inoubou 4 – A ndikinimeki , voient la main obscure du Président de la commission communale de supervision des opérations de renouvellement des organes de base dans l’arrondissement , mais aussi soupçonnent une autre tapis dans l’ombre au comité central du Rdpc a Yaoundé .

Pierre Laverdure OMBANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Fête de la jeunesse: ce sera avec le défilé contrairement aux 2 dernières années.

L’annonce a été faite hier, 27 janvier 2022 au cours d’une conférence de presse conjointe,…