Accueil PeopleAfrique Cameroun > Nécrologie: Amadou Ali, une encyclopédie du régime Biya s’en va

Cameroun > Nécrologie: Amadou Ali, une encyclopédie du régime Biya s’en va

Il aura été, pendant près de 40 ans l’un des piliers du pouvoir de Yaoundé.

Par panorama
0 commentaire 260 vues

Par Mon’Esse

Décédé la veille à Yaoundé des suites d’une longue maladie, l’ancien vice-Premier ministre Amadou Ali, 79 ans, a été porté en terre mercredi dans son Kolofata (Extrême-Nord) natal. Ainsi s’achève le séjour sur terre de l’une des principales figures politiques du Cameroun depuis une quarantaine d’années.
Déjà donné pour mort à plusieurs reprises, ce baron du régime Biya avait régulièrement survécu à la rumeur véhiculée par les réseaux sociaux. «Il est vrai qu’à un certain moment, je ne me sentais pas bien. J’étais souffrant, mon rythme cardiaque n’était pas bon, mais maintenant ça va beaucoup mieux.

Le président de la République m’a demandé de me reposer un tout petit peu. Avant, j’étais à 25 pulsations, c’était lent. Maintenant, je suis légèrement au-dessus de 40 pulsations. Mais comme d’habitude, on m’a tué et déclaré mort plus de trois fois. Mais je suis encore là, bien vivant… Le chef de l’Etat m’a affecté un médecin permanent et ma femme est également médecin. Je crois que deux médecins sont largement suffisants pour bien se porter», ironisait-il, en février 2019 dans les colonnes de l’hebdomadaire régional L’œil du Sahel.

Diplômé de l’Ecole nationale d’administration et de la magistrature (Enam) de Yaoundé et de l’Institut international d’administration publique (Iiap) de Paris, M. Ali est adjoint d’arrondissement à Guider, puis à Garoua en 1964 avant d’être promu sous-préfet de Kaélé. Il est dès 1971 premier adjoint préfectoral de Ngaoundéré, puis un an plus loin directeur de l’organisation du territoire au ministère de l’Administration territoriale. Sa fulgurante trajectoire le propulse, en quatre petites années seulement à la tête du secrétariat général du ministère de la Fonction publique.

Comme pour confirmer la rumeur qui lui prête des atomes crochus avec le nouveau pouvoir de Paul Biya, celui qui était jusque-là délégué général à la Gendarmerie nationale sera pendant 12 bonnes années le tout-puissant secrétaire d’État à la Défense. A partir de début décembre 1997, il cumulera ce poste avec celui de secrétaire général de la présidence de la République pour, en avril 2001 devenir ministre d’État délégué à la présidence en charge de la Défense.

Membre titulaire du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc, au pouvoir), il passe en avril 2001 à la Justice. Il est toujours ministre d’État, garde des Sceaux. C’est à ce titre qu’il sera l’Agent de la République du Cameroun près la Cour internationale de justice (Cij) de La Haye, dans le cadre du conflit frontalier qui oppose son pays au Nigeria et qui, le 10 octobre 2002 verra la souveraineté du Cameroun reconnue sur la presqu’île de Bakassi.

C’est pendant cette période qu’intervient l’«affaire Wikileaks» à travers un câble de l’ex- ambassadrice des Etats des Etats Unis au Cameroun, Janet E. Garvey. Laquelle rapportera des propos attribués au vice-Premier ministre, selon qui, tant qu’il le voudra «le (grand)-Nord va apporter son soutien à Paul Biya mais pas à un autre Beti ou un Bami». Cacique plutôt taiseux, l’intéressé ne fera rien pour démentir.

Homme autant redouté que controversé, Amadou Ali sera également, selon le sérail à l’origine de l’«Opération épervier», destinée dès 2008 à donner la chasse aux criminels économiques de tout poil. L’impassible sera durement ébranlé, en fin juillet 2014 lorsque la secte islamiste Boko Haram attaque sa résidence à Kolofata et enlève son épouse ainsi que onze autres personnes, lesquelles ne recouvreront la liberté que le 12 octobre suivant.
Devenu ministre en charge des Relations avec les Assemblées, l’un des piliers du régime de Yaoundé quittera, dans la plus grande discrétion, le gouvernement le 5 janvier 2019.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 29 11 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie