Home Société Afrique Cameroun > Nécrologie: Christian Cardinal Tumi n’est plus
Afrique - Afrique - Info continue - Trajectoire - 1 semaine ago

Cameroun > Nécrologie: Christian Cardinal Tumi n’est plus

Décèdé ce 03 avril 2021 , Christian Cardinal Tumi Archevêque émérite de Douala n’est plus . La nouvelle vient d’être rendue public par voie de communiqué par Mgr Samuel Kleda, Archevêque de Douala.

Né le 15 octobre 1930 à Kikaikelak par Kumbo,il aura été le premier et le seul camerounais devenu cardinal ,il décèdé après de longues années de chantiers dans la foi chrétienne ,mais aussi du Cameroun

Christian Tumi est successivement évêque de Yagoua, archevêque coadjuteur puis archevêque de Garoua, où il entame la construction d’une église au quartier nkolbives jusqu’ici inachevée. Il se désigné archevêque de Douala puis deviendra archevêque émérite de Douala depuis 2009.

C’est en effet le 17 avril 1966 qu’il est ordonné prête ordonné prêtre pour le diocèse de Buéa, Christian Wiyghan Tumi choisira de ne pas s’arrêter là et choisira d’aller poursuivre sa formation en sciences de l’éducation au Nigéria puis à Londres en Grande-Bretagne. Chemin faisant il va s’inscrire en théologie à l’Institut catholique de Lyon (France) où il obtient une licence et en philosophie à l’Université de Fribourg (Suisse) pour à la fin obtenir un doctorat.

De retour au Cameroun, il est nommé recteur du grand séminaire régional de Bambui dans l’archidiocèse de Bamenda. Nommé évêque de Yagoua au Cameroun le 6 décembre 1979, il est consacré le 6 janvier 1980 par le pape Jean-Paul II en personne. Le 19 novembre 1982, il devient archevêque coadjuteur de Garoua, diocèse dont il devient archevêque le 17 mars 1984. Enfin, il devient archevêque de Douala le 31 août 1991.

Président de la conférence épiscopale camerounaise entre 1985 et 1991. A 79 ans il choisit de se retirer de sa charge d’évêque comme le prescrit la loi canon et ce sera l’entrée en scène de Mgr Samuel Kleda qui lui succède.

Christian Tumi est fait cardinal cardinal par le pape Jean-Paul II lors du consistoire du 28 juin 1988 avec le titre de cardinal-prêtre de Santi Martiri de ll’Uganda a Poggio Ameno.

Ses positions politiques,ont très souvent dérangés le régime en place ,car le cardinal va choisir de défendre ouvertement la cause des marginaux et des démunis .
Un credo qu’il choisira jusqu’à sa mort .Il ne comprenait pas comment ,le couvert pouvait criminaliser l’homosexualité alors que lui même avait choisit de ratifier la déclaration de Maputo .

Il est enlevé par des inconnus le 5 novembre 2020 ,par des personnes qui l’accuse d’avoir participé au grand dialogue nationale organisé par le gouvernement du Cameroun . Il sera libéré après un interrogatoire le 6 novembre 2020 .

En reconnaissance de son implication pendant près d’un demi-siècle de pastorat , en faveur de la famille, des laisser pour compte, de l’avènement et du respect du jeu démocratique au Cameroun, le 15 novembre 2011, il reçoit le Prix de l’Intégrité 2011 décerné par Transparency International. Le 9 septembre 2008 déjà , le prélat recevait le prix Cardinal von Galen, décerné par l’Ong Human Life International.

Pierre Laverdure Ombang

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Sultanat des Bamoun : Qui était Rabiatou Njoya

La frangine de sa Majesté le Sultan, El Hadj Ibrahim Mbombo Njoya s’est éteinte le 09 avri…