Accueil Médias Cameroun > Nécrologie: Une fleur se fane

Cameroun > Nécrologie: Une fleur se fane

Edith Mireille Manigoue brise sa langue. L'ancienne journaliste de la Radio tiemeni siantou(Rts) et de Royal Fm a cassé sa plume hier soir à l'hôpital général de Yaoundé des suites de maladie à l'âge de 43 ans.

Par panorama papers
0 commentaire 723 vues

Par Serge Aimé Bikoi

E.M. Manigoue est une dame qui s’est, très tôt, investie dans le métier de journaliste. Au départ, nous l’avons connue lorsqu’elle était présidente du club journal du Lycée bilingue d’Essos de Yaoundé. C’était une jeune fille très vive, intelligente, percutante et perspicace. Très entreprenante, Edith Mireille s’est muée en une femme-leader du monde juvénile. A la voir exercer, quiconque aurait conclu à la thèse selon laquelle elle est née pour devenir journaliste. Le canard de son lycée était l’un des rares journaux scolaires fort apprécié. Cette remarque avait été faite lors des réunions d’une Ong dénommée “Presse Jeune”, qui faisait la promotion de la presse en milieu scolaire et universitaire. C’était en 2000.

Lorsque le vent des libertés individuelles et collectives a soufflé en 1990, phénomène consécutif à l’avènement de la démocratisation et de la libéralisation de la vie politique, une décennie après, le contexte monolithique a cédé la place au contexte pluraliste. D’où l’émergence, au début des années 2000, des médias à capitaux privés. C’est ainsi que dès 1999, les premières radios privées ont commencé à émettre au Cameroun. Radio Venus de feu Lucien Mamba Radio Soleil et Radio Lumière de feu Joseph Ndi Samba. En 2000, Radio télévision siantou(Rts) voit le jour. Des voix masculines inondent les ondes: Jean Claude Mvodo, Jean Vincent Djienda Mondon, Didier Bapidi, Achille Assako, Albert Ledoux Yondjeu, Polycarpe Essomba, Sismondi Barlev Bidjocka, Boney Philippe, Éric Christian Kouam, Jean Claude Matouke, etc investissent l’espace de la chaîne des majors. Pas l’ombre d’une dame journaliste. Alors, sous la férule de J. Rémy Ngono, une émission consacrée aux jeunes est étrennée sur la chaîne sur la scène. “Futuroscope” est son nom.

La première promotion est constituée de la pépinière des jeunes journalistes en herbe qui, dans les années à venir, ont été promus à la rédaction centrale de la Rts. Parmi les virtuoses de la première promotion, figurait Edith Mireille Manigoue, jeune animatrice talentueuse à la voix imposante à l’antenne. Elles étaient au nombre de cinq qui avaient marqué, d’une empreinte singulière, la première promotion de “Futuroscope”: Rosine Besseng, journaliste domiciliée, aujourd’hui, au Canada; Rosine Nkonlak Azanmene, aujourd’hui chef de division de la communication au ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat); feue Arielle Manga, animatrice de haut vol; feue Mirador Celika, charmante animatrice qui savait aguicher autant d’hommes à l’antenne et notre Blacky influente, Edith Mireille Manigoue, animatrice charismatique au sens weberien du terme. Ce sont ces cinq dames séduisantes qui faisaient rayonner l’antenne de Futuroscope au plan animatif. Elles étaient aux côtés des jeunes journalistes tels que Emmanuel Jules Ntap, Bernard Atangana, Benjamin Fouda Effa, etc qui faisaient des émules dans le registre informatif. Tous ces trois avaient été intégrés, un an plus tard, à la rédaction centrale de la Rts.

Quelques années plus tard, E.M. Manigoue a été retenue parmi les premières journalistes chargées d’offrir leurs services à une nouvelle chaîne urbaine, Royal Fm. Elles étaient aux côtés de Carole Prudence Tientcheu, Grâce Mukake, toutes les deux transfuges de la Rts. La jeune Raïssa Moko n’était pas en reste. Avec ses congénères, Edith Mireille avait fondé l’association “Plume d’or”, dont faisaient partie autant les hommes journalistes que des femmes journalistes. Vanessa Mafouokeng de la Rts, Judith Ndongo de Dbs Tv, C.P. Tientcheu, G. Mokake de Royal Fm, Géraldine Ekambi, ancienne journaliste au bi-hebdomadaire “Repères”, etc en étaient les têtes de proue, des valeureuses dames. Edith Mireille Manigoue vient de casser sa plume au grand regret de “Plume d’or” et laisse ses consœurs orphelines.

Notre consœur a été très souffrante ces derniers mois au point d’être réduite comme une peau de chagrin méconnaissable. Aïe Aïe Aïe ! Edith Mireille a préféré quitter le commun des mortels dans la discrétion sans que nous, ses confrères, ne puissions venir à sa rescousse. Une quarantenaire vient de raccrocher sa plume. Sachez-le quand un(e) jeune rend l’âme, cela fait réfléchir. . Edith Mireille Manigoue est allée rejoindre dans les cieux d’autres jeunes journalistes décédés à la fleur de l’âge : Ulrich Fabrice Ateba Biwole, ancienne journaliste du quotidien “Le jour”; Arielle Manga, ancienne de la première promotion de “Futuroscope”; Mirador Celika, ancienne animatrice de la Rts; Chris Magic version Onomo Champagne Fm, ancien animateur de la Rts; Prospero d’Afrique centrale, ancien animateur de la Rts; Magloire Mallong, ancien animateur de la Rts; Lionel Emani Tchokonte, ancien journaliste de la Rts; Ludovic Onana, ancien animateur de la Rts; Ralph de Claudy, ancien animateur de la Rts et Royal Fm. L’heure des lamentations a sonné. En cette veille de fin du mois d’octobre 2022, c’est le temps du chant du cygne. Edith Mireille est morte. Vive E.
M.! Paix à ton âme chère dame!

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 01 02 2023

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen