Home Politique Afrique Cameroun > Noso: On gagne une guerre au sein des populations avec les populations
Afrique - 22 septembre 2021

Cameroun > Noso: On gagne une guerre au sein des populations avec les populations

L’adhésion réelle de la population est un impératif dans ce type de guerre. Elle permet :

  • De sevrer l’ennemi d’une base communautaire
  • D’assécher le ravitaillement de l’ennemi en ressources humaines
  • De faire de lui l’ennemi des populations: le sevrer de tout Home-Land
  • De limiter les liaisons ou connivences locales
  • D’obtenir le renseignement
    -D’obtenir l’engagement de certaines populations dans des opérations.

Il faut donc préalablement gagner le cœur des populations.

C’est ce qui nous avait permis de venir à bout l’ennemi Boko H après des mois d’échec des solutions des stratégistes et stratégistes (École caduque). On n’avait finalement compris qu’on ne pouvait pas gagner cette guerre sans les populations de l’Extrême Nord.C’est pourquoi les leaders communautaires avaient été mis à contribution.Boko H a été vite délégitimé, disons la cause de son combat. Contrairement au NOSO, toutes les communautés locales avaient dit non à l’ennemi.C’était la clef de la victoire.

Beaucoup se disent que c’est la puissance de feu qui avaient fait basculer la lutte contre Boko Haram.Or, sans toutefois sous-estimer l’apport du militaire, il est évident que c’est l’enrolement des communautés dans cette guerre après que leurs coeurs aient été gagnés par les forces amies.Les guerres hybrides domestiques sont trop complexes.

Au Noso, nos gens ont voulu copier-coller la même stratégie d’adhésion des populations.Seulement, ils ont gravement sous-estimé le niveau d’attachement des populations locales à la cause défendue par l’ennemi(officielle). Une cause assez partagée par la communauté anglophone, à savoir sa marginalisation et la revanche qui s’impose (problème anglophone). Il faut désamorcer cette cause partagée pour gagner les cœurs.

Maintenant,peut-on gagner les cœurs(résoudre le (problème anglophone) avec les armes ? Non.

Dans tous les cas, qui gagnera le cœur des populations gagnera cette guerre.

Aristide Mono

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Sécurité sociale: Grégoire Owona veut revaloriser le Smig

Par Rostand Tchami Ce sera certainement l’une des plus grandes avancées et innovatio…