Home Politique Afrique Cameroun > Opération Epervier : Bomo Ntimbane fustige le rôle trouble d’Etoudi
Afrique - 13 avril 2021

Cameroun > Opération Epervier : Bomo Ntimbane fustige le rôle trouble d’Etoudi

Dans sa publication du 12 avril 2021 sur Facebook, l’avocat soutient que seul un juge indépendant peut lire le droit.

 Toutes les procédures du Tcs, et bien avant celles, ayant été ordonnées par la Présidence de la République, font entorse à la séparation des pouvoirs, seul gage de procès justes et équitables.

constate Christian Bomo Ntimbane

A son avis, il s’agit d’une  pantalonnade de justice. A cause de son caractère flou, les décisions du Tcs, ne sont pas exequaturées dans de nombreux pays occidentaux.

 Tant qu’il n’y aura pas d’indépendance de la justice, toutes les décisions rendues dans le cadre de l’opération épervier seront disqualifiées et ne pourront servir de preuve de détournement quelconque.

affirme le membre du Réseau Respondere Advocatus

Il précise que sans une justice indépendante, il ne peut y avoir de justice. L’Opération Epervier (Oe) est un concept révolutionnaire. L’Oe a été initiée pour punir les prédateurs de la fortune publique.

C’est en 2006 que l’opération a été lancée sous la pression des bailleurs de fonds. Cette opération a happé l’ex-Pm Ephraïm Inoni en 2012. D’anciens ministres et responsables d’entreprises publiques (membres du parti au pouvoir) sont tombés dans la nasse de l’Opération Epervier. L’ancien patron de la Cameroon Radio and Television (Crtv) à savoir Gervais Mendoze s’est retrouvé en taule.

Alphonse Siyam Siwe, ancien Directeur du Port Autonome de Douala a pris 30 ans de prison en 2007 pour distraction d’argent public. En 2008, le tout puissant Polycarpe Abah Abah a été appréhendé pour détournement de deniers publics.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Incendie dans un appartement: Une femme enceinte et sa fillette calcinées

Par Gabrielle Mekoui Un début d’après-midi sombre pour la famille des victimes et les popu…