Home Politique Afrique Cameroun > Opération Epervier: Le Consupe écrasé par les dossiers
Afrique - 21 janvier 2022

Cameroun > Opération Epervier: Le Consupe écrasé par les dossiers

Selon nos sources, des piles de documents relatifs au détournement de l’argent public dorment dans les tiroirs de l’institution.

Par Antoine Bivana

Le surpeuplement carcéral est à l’origine de l’engorgement observé au Contrôle Supérieur de l’Etat (Consupe). Cette situation complique davantage la tache. Une source interne au ministère nous apprend que dans le cadre de la lutte contre les prédateurs de la fortune publique, nombre de dossiers sont déjà bouclés. Mais comme il n’y a pas de place dans les maisons de détention, on préfère attendre. Un établissement pénitencier a été inauguré en 2020 à Ngoma dans la périphérie de Douala.

Cet établissement est en attente des équipements pouvant garantir le séjour des détenus. La capacité d’accueil de la prison de Ngoma reste un mystère. En 2014, le gouvernement a annoncé la construction d’un centre de détention d’une capacité de 300 places à Mbankomo près de Yaoundé. Jusqu’à ce jour, le projet n’est pas encore sorti de terre. Toutes ces lourdeurs sont susceptibles de briser l’élan du Consupe. Dans la lutte contre les détourneurs des deniers publics, le Cameroun vise de meilleurs résultats.

Le pays de Martin Paul Samba bénéficie de l’expertise des pays amis. Une convention de partenariat le lie à la Turquie. Les deux Etats échangent expériences et bonnes pratiques. La mission du Contrôle Supérieur de l’Etat est alambiquée. Elle va au-delà de l’exercice du métier de contrôle de la gestion des fonds publics. Dans ses actions, le Consupe doit toujours se rassurer les normes et règles admises en matière de contrôle sont respectées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Etats-unis > San Antonio-Texas : sur les traces du meurtre des 19 élèves

Par Rostand Tchami L’ado, en conflit familial, isolé et en décrochage scolaire a acheté de…