Home Politique Afrique Cameroun > Opération épervier : Où est passé Yves Michel Fotso
Afrique - Afrique - 27 avril 2022

Cameroun > Opération épervier : Où est passé Yves Michel Fotso

Yves-Michel Fotso continue de subir des soins au Maroc. Contrairement à la rumeur ayant été propagée sur la toile comme une traînée de poudre en août 2019, le fils du milliardaire de Bandjoun, feu Victor Fotso, l'ancien Administrateur-Directeur général de la Camair ne s'était pas enfui du pays.

Par Serge Aimé Bikoi

En effet, d’après une attestation d’autorisation de sortie du pays ayant fuité sur les réseaux sociaux, il est mentionné que « Y.M. Fotso, né le 10 novembre 1960 à Yaoundé, passeport no 0951337, délivrée le 17 mai 2019 dans le siège des institutions de la république, atteste, par la présente, être physiquement présent sur le territoire du Royaume du Maroc ».

Dans ledit document, il est aussi établi que l’ancien patron de la compagnie aérienne n’avait jamais formulé, ni déposé une demande d’asile politique ou autre; tout comme il n’a jamais bénéficié d’un quelconque passe-droit au Royaume du Maroc. Aussi cette attestation matérialise que ses soins et ses frais de subsistance ne sont pas pris en charge par l’ambassade du Cameroun au Royaume du Maroc.

En rappel, l’ancien Adg de la Camair, qui purgeait deux peines d’emprisonnement à vie à Yaoundé, avait été évacué dans la nuit de dimanche à lundi, 20 août 2019. Question de se faire soigner au Maroc. Y.-M. Fotso avait été condamné à la prison à vie le 25 avril 2016 par le Tribunal criminel spécial (Tcs). Il avait été coupable de détournement de 32 milliards de FCFA durant son mandat à la tête de la défunte compagnie aérienne (2000-2003). Lex-Adg de la Camair, dont l’État du Cameroun était le principal actionnaire, avait également été condamné à une amende de 19 milliards de Fcfa. La justice avait décidé de saisir quinze comptes bancaires gelés appartenant au fils du milliardaire Fotso. En dehors de cette condamnation, il y a la première datant du 23 septembre 2012. Y-M. Fotso et Marafa Hamidou Yaya, ancien Secrétaire général de la présidence de la république (Sgpr) avaient été condamnés à 25 ans de prison ferme pour détournement de deniers publics. Les faits s’étaient déroulé en 2001. l’État camerounais, alors sous ajustement structurel avec des institutions financières internationales, réussit à mobiliser 31 millions de dollars en vue de l’acquisition d’un avion présidentiel. Cette somme amassée par la Société nationale des hydrocarbures (Snh), présidée par Marafa, sera , ensuite, égarée dans sa majorité après être passée, notamment, par les méandres d’un montage financier complexe à la tête duquel on retrouve deux protagonistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Sommet de l’Etat: Les piliers du pouvoir de Paul Biya

Par Yves Junior Ngange Lorsqu’il accéda au Palais d’Etoudi  le 06 Novembre 1982,…