Home Société Afrique Cameroun > Pédophilie, Viol et contamination au Vih: L’abbé Emilien Messina placé sous mandat de dépôt
Afrique - Info continue - 2 semaines ago

Cameroun > Pédophilie, Viol et contamination au Vih: L’abbé Emilien Messina placé sous mandat de dépôt

L’abbé Emilien Messina, ci devant Curé à la paroisse Plateau de Mokolo dans l’Archidiocèse de l’Est a été placé sous mandat de dépôt à la prison de Bertoua hier jeudi 12 Mai 2022, pour les motifs de viol et contamination au Vih Sida aux jeunes filles et femmes mariées.

Par Jean Pascal EYEBE MPESSE

Cette incarcération fait suite à une plainte des parents d’une jeune fille âgée de 17 ans aujourd’hui, qu’il abusait sexuellement depuis l’âge de 14 ans. La jeune fille avait bénévolement intégré les services de l’église de la paroisse Plateau de Mokolo à l’âge de 14 ans avec l’espoir de trouver auprès du Seigneur la guérison d’un vilain cancer qui la rongeait déjà. Un scandale qui vient encore éclabousser toute l’archidiocèse du chef-lieu de la Région de l’Est et met en lumière des pratiques peu orthodoxes dont sont comptables les hommes en soutane.

Selon notre source, des dizaines d’autres plaintes sont en train d’être déposées auprès du Procureur  de la République près les tribunaux de l’Est à Bertoua contre l’homme de Dieu par d’autres victimes qui jusque-là gardaient le silence. Désormais inquiètes par leur statut biologique, celles-ci n’ont plus d’autre choix que de se dévoiler dans l’espoir de réclamer réparation.

En rappel, l’archidiocèse de Bertoua semble être coutumier du fait. Une situation qui vient une fois de plus écorner l’image de la Sainte Eglise Catholique Romaine dans cette Région. Après les cas de pédophilie décriés dans l’archidiocèse de Bertoua entre 2014 et 2017, dont les suspectes avaient été exfiltrés par les dirigeants de l’église, aujourd’hui, on est de nouveau plongé dans un scandale. On se souvient qu’en 2014, la Congrégation Saint Jean très influente  au Cameroun, avait fermé son prieuré de Bertoua à 350 km à l’Est  de la capitale  en raison de lourds soupçons  « d’agressions sexuelles sur des jeunes adolescents »  de certains de ses membres. Le 30 Juillet 2017, monsieur l’abbé Eric Michel Ndongo  Ndongo  avait été déchargé de ses charges pastorales pour une durée de six mois renouvelables en attendant la réparation intégrale du scandale causé. Dans le jargon de l’église, on parle de « sanction canonique administrative » Suspense  Divinis. Selon l’Archevêque de Bertoua, «le prêtre  est impliqué  dans un scandale à la cathédrale de Bertoua depuis le 30 juillet 2017 ». « Devrions-nous laisser cette affaire passer ? Devrions nous rester muets dans cette nouvelle approche satanique et diabolique où l’on forge et forme l’homme ? », S’interroge un riverain de l’archidiocèse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Sommet de l’Etat: Les piliers du pouvoir de Paul Biya

Par Yves Junior Ngange Lorsqu’il accéda au Palais d’Etoudi  le 06 Novembre 1982,…