Home People Afrique Cameroun > Petit Pays: «Évitez les raccourcis qui vous font briller 8 mois et puis on vous oublie »
Afrique - People - Une - 7 août 2020

Cameroun > Petit Pays: «Évitez les raccourcis qui vous font briller 8 mois et puis on vous oublie »

L’artiste musicien Rabba Rabbi a,  dans une lettre à la jeunesse ce mercredi 5 août 2020 invité ceux-ci au travail acharné. Il s’agit surtout des jeunes qui veulent embrasser une carrière musicale.

A ceux-là, Petit Pays, enseigne dans sa lettre la vertu de la patience et de la persévérance. « Chers jeunes, ne cherchez pas à devenir stars tout de suite. Bâtissez votre carrière, travaillez dans la durée, évitez les raccourcis qui vous font briller 8 mois et puis on vous oublie », exhorte l’artiste. Merci de lire, la totalité de sa lettre publiée ce mercredi 5 août 2020.

Aux Jeunes Artistes.

Chers jeunes artistes, je sais les difficultés auxquelles vous faites face. Et ces difficultés sont multipliées par dix après vos premiers succès. Quand vous sortez un single, un album qui a marché, vous avez tout type de proposition. Il y en a qui promettent de faire de vous le nouveau Michael Jackson, le nouveau Manu Dibango, le nouveau Petit Pays.

Chers jeunes, il s’agit des prédateurs et il faut les éviter. Tous les grands artistes bâtissent leur notoriété dans la durée! Petit pays et les autres ne se sont pas faits en un jour. Ce sont des années de travail, d’apprentissage et de sacrifices. Chers jeunes, ne cherchez pas à devenir stars tout de suite. Bâtissez votre carrière, travaillez dans la durée, évitez les raccourcis qui vous font briller 8 mois et puis on vous oublie

Après mes longues années dans le métier, je ne peux que vous montrez le bon chemin. Je suis un patriarche et je ne peux que vous prodiguer quelques conseils. Parfois le talent ne suffit pas.

Armand Djialeu, Avec Actu Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Pédophilie, viol et contamination au VIH

Cameroun : L’abbé Emilien Messina interdit d‘exercice Par Atogo’togo Junior «Moi, Monseign…