Accueil PolitiqueAfrique Cameroun > Pétrole: De hautes autorités mouillées dans le scandale mondial de Glencore

Cameroun > Pétrole: De hautes autorités mouillées dans le scandale mondial de Glencore

Par panorama
0 commentaire

L’opérateur anglo-suisse leur a distribué plus de 7 milliards Fcfa de pots-de-vin pour obtenir des facilités dans le domaine pétrolier.

Par Mon’Esse

L’avocat camerounais Akere Muna a saisi, «pour action urgente» la Commission nationale anti-corruption (Conac) après l’aveu de pratiques de corruption pendant plus d’une décennie par la multinationale Glencore Plc, ainsi que ses conséquences sur la Société nationale de raffinage (Sonara) et la Société nationale des hydrocarbures (SNH).

Cette multinationale anglo-suisse, selon le journal anglais Financial Times, plaidera coupable de plusieurs chefs d’accusation de corruption et de manipulation du marché, et s’est d’ores et déjà engagée à payer des amendes à hauteur de 934.162.500.000 Fcfa (1.524.600.842 dollars)

L’on apprend ainsi que des enquêtes menées au Brésil, aux Etats-Unis et en Grande Bretagne ont révélé l’existence d’un vaste réseau de corruption entretenu par Glencore Plc, présenté comme l’un des plus grands négociants de matières premières au monde.

Le Serious Fraud Office (SFO) britannique a ainsi inculpé la filiale du groupe, Glencore Energy UK, pour sept cas de pots-de-vin et de corruption motivés par le profit dans le cadre d’opérations pétrolières au Cameroun, en Guinée équatoriale, en Côte d’Ivoire, au Nigeria et au Soudan du Sud.

S’agissant du premier pays cité, un avocat de Glencore a indiqué le 23 mai que l’entreprise plaiderait coupable d’accusations de corruption, y compris le paiement de pots-de-vin d’environ 7 milliards Fcfa (11.424.357 dollars) en vue d’inciter des dirigeants de la Sonara et de la SNH à favoriser les opérations de Glencore au Cameroun. «Si cela s’avère être vrai, tout le monde peut maintenant voir à quel point le fléau de la corruption a détruit notre pays et compromis l’avenir de jeunes Camerounais innocents», soupire Akere Muna, par ailleurs ancien vice-président de Transparency International.

Depuis début 2019, l’Etat camerounais a approuvé l’association entre Glencore et la SNH pour l’exploitation du bloc offshore dénommé «Bolongo» à hauteur de 13 millions de dollars, d’une superficie d’un peu plus de 70km2 situé dans le Rio del Rey. La multinationale détient 75% des actifs de cette exploitation, pour une durée de 20 ans renouvelable une seule fois. Depuis mai 2021, le même opérateur et la direction générale des Douanes (DGD) sont liés par un accord normalisant les procédures spécifiques au secteur des hydrocarbures en matière d’exportation du pétrole brut et du gaz naturel liquéfié.

Réputé pour son opacité, le secteur pétrolier au Cameroun est régenté par quelques rares officiels qui en font un véritable secret d’Etat. Ce domaine des plus sensibles est tenu d’une main de fer par l’administrateur-directeur général de la SNH, Adolphe Moudiki, en poste depuis 1993 et le président de son conseil d’administration, Ferdinand Ngoh Ngoh, également secrétaire général de la présidence de la République (SG/PR) depuis le 9 décembre 2011.

Reste que la requête de l’ex-bâtonnier de l’Ordre national des avocats du Cameroun, aussi pertinente soit-elle, aura du mal à prospérer au niveau de la Conac dont on sait que les rapports sont validés par… la présidence de la République.

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un Commentaire

About Us

 

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes et de façon globale. Nous disposons également d’une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC

 

 

  

NOUS CONTACTER

revue de presses

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie