Accueil SantéAfrique Cameroun > Plaidoyer d’une association Mbororos: Intégration de l’agro-écologie comme solution aux effets négatifs des changements climatiques

Cameroun > Plaidoyer d’une association Mbororos: Intégration de l’agro-écologie comme solution aux effets négatifs des changements climatiques

L' atelier dit de structuration de la plateforme nationale de l'agriculture familiale et de lancement du plaidoyer pour l'intégration de l'agro-écologie dans la politique de changement climatique au Cameroun s'est tenu à Yaoundé.

Par panorama
0 commentaire 184 vues

Par Pierre Laverdure OMBANG

L’initiative est de l’association Mboscuda, point Focal du groupe thématique “Changement Climatique” au sein de la plateforme nationale des acteurs l’agriculture familiale du Cameroun (Planaf-cam) travaille dans l’optique d’élaborer son plan stratégique pour un plaidoyer en faveur de l’intégration de l’agro-écologie dans la politique de changement climatique au Cameroun, un séminaire atelier s’est tenu ce 19 août 2022 à Yaoundé.

L’ Atelier de Mvolyé qui a réuni des leaders de la société civile et journalistes se veut être en rapport aux actions nationales pour le climat en relation avec les plans nationaux d’adaptation (Pna) , et contributions déterminées au niveau national. Assis sur l’objectif mondial sur l’adaptation au changement climatique et dialogue avec les décideurs politiques en préparation de la cop 27 qui se tiendra à Charme El Cheick en Egypte.

Il s’agit en effet d’un ensemble de stratégies, initiatives et mesures qui visent à réduire la vulnérabilité  des systèmes naturels et humains contre les effets présents et attendus des changements climatiques. Il s’agit à travers l’atelier organisé par l’ong Mboscuda à ajuster, et donc de penser une vision dynamique voire évolutive du fonctionnement des sociétés. Une initiative de La Mbororo Social and Cultural Development Association (Mboscuda) « Association de développement social et culturel des Mbororo » , une organisation sociale dans la communauté Mbororo qui cherche à réorganiser le potentiel du Mbororo pour redéfinir leurs priorités, conformément à leurs aspirations en tant que peuple, et aussi d’éliminer l’ignorance et l’analphabétisme.

Les stratégies d’adaptation ici pensées visent à augmenter la résilience et réduire la vulnérabilité des milieux, organisations, collectivités et individus face aux effets connus ou anticipés de l’évolution du climat. La mise en place de telles actions gagne à être combinée avec les mesures de lutte contre les changements climatiques, qui visent notamment à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans notre pays.

Plusieurs impacts des changements climatiques se font sentir à grande échelle. Mais certaines conséquences sont plus locales, d’où l’intérêt d’agir à l’échelle des villes, où les changements climatiques affectent : le confort, la santé et la sécurité de la population ,le fonctionnement et les finances de l’administration municipale, et plus largement,l’économie de la collectivité et les réseaux de communication, de transport et d’énergie.Les experts estiment que dans les prochaines décennies, les collectivités devraient notamment avoir à faire face à un accroissement des températures moyennes, des épisodes de chaleur accablante plus fréquents et une augmentation des pluies intenses – ces changements climatiques variant selon les collectivités. La vulnérabilité des collectivités aux impacts de ces changements et leur capacité d’adaptation dépend notamment de la forme de l’environnement bâti, et donc du mode de développement urbain privilégié. Plusieurs caractéristiques des collectivités viables peuvent améliorer la capacité d’adaptation et aider les collectivités à assurer la santé et la qualité de vie de leurs habitants, tout en limitant les coûts pour ce faire .

Un des volets phares de cette stratégie repose notamment sur l’agro-écologie. C’est à dire une nouvelle façon de concevoir des systèmes de production qui s’appuient sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes dont notamment l’agriculture familiale. Une sorte d’agriculture alternative qui nous permettrait d’être souverain. Précisons qu’ au Cameroun, 90% des terres agricoles sont des exploitations familiales produisant 80 % des denrées alimentaires vitales pour les problèmes de faim touchant 800 millions de personnes dans le monde. Et selon les experts d’ici à 2050, les besoins alimentaires mondiaux vont croitre de 60%. Le Cameroun , il faut le rappeler est à la traîne dans la mise en œuvre de la décennie des Nations unies pour l’agriculture familiale alors qu’il fait partie des 104 nations signataires de la résolution du 20 septembre 2017 visant à promouvoir les petits exploitants agricoles. 1La décennie des Nations unies pour l’agriculture familiale couvre la période 2019-2028. Un parterre d’hommes de médias et d’acteurs de la société civile ont réfléchi à Mvolyé à Yaoundé, sur les enjeux liés à l’implémentation de ce modèle agricole au Cameroun à savoir l’agriculture familiale.

Selon l’Accord de Paris de 2016 , les parties déterminent elles-mêmes leurs contributions au niveau national. Ces contributions doivent être révisées à la hausse tous les 5 ans sur base de l’analyse périodique (au niveau global) l’écart par rapport à une trajectoire qui limitera le réchauffement à 2 °C ou 1,5 °C. Ce critère contraignant accroît grandement le poids politique de cet accord. Au Cameroun , il s’agit de mettre d’avantage d’emphase sur l’agro-écologie (agri-culture familiale) qui semble être pour les experts la voie de salut. Au Cameroun, les orientations données par rapport la Snd30 sont entre autres ,la mise en cohérence de la planification et de l’aménagement de l’espace rural pour développer l’agriculture tout en limitant la déforestation et la dégradation.

Le plaidoyer qu’entend mener l’ Association de développement social et culturel des Mbororo ( Mboscuda) veut contribuer à l’amélioration de l’environnement institutionnel de l’agriculture au Cameroun. Car contrairement aux idées reçues, l’agriculture familiale est propice à la réalisation d’un développement durable. Pour une agriculture respectueuse de l’environnement. Une agriculture qui bénéficierait directement aux populations riveraines.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens, sans mécène pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie