Home Economie Afrique Cameroun > Port de Kribi: La productivité en hausse de 136,59% au 1er semestre 2021
Afrique - 10 septembre 2021

Cameroun > Port de Kribi: La productivité en hausse de 136,59% au 1er semestre 2021

Kribi Conteneurs Terminal (KCT), l’exploitant du terminal à conteneurs du port camerounais en eaux profondes de Kribi situé au sud du pays, a vu ses volumes progresser de 136,59% au premier semestre 2021, a-t-on appris auprès de l’opérateur.

Les données s’établissent ainsi à 21.594 conteneurs équivalent vingt pieds (EVP) manutentionnés en import et 4429 en export, contre 7149 conteneurs EVP en import et 3850 en export entre janvier et juin 2020, représentant un taux de progression de l’ordre de 202% à l’import et 15% à l’export.

KTC attribue cette croissance soutenue du trafic à l’excellence opérationnelle de ses équipes, permettant la mise en vitrine de la dématérialisation de l’ensemble des procédures d’importation et d’exportation. Cette synergie d’actions entre les autorités douanières, portuaires et les usagers du terminal, soutient-il, permet d’obtenir des délais réduits de traitement des navires, d’entrée et de sortie des conteneurs, «une solution logistique de référence pour la connectivité de la région Golfe de Guinée».

«Un tel succès, explique son directeur général, Eric Lavenu, n’aurait pas été possible sans le soutien et la fidélité de nos clients, l’engagement de nos équipes et la confiance des autorités portuaires de Kribi. L’une de nos principales stratégies de croissance est le développement des trafics import/export au terminal à conteneurs.»

Depuis 2018 et le démarrage de ses activités, l’opérateur, qui emploie aujourd’hui près de 300 personnes localement, a engagé un programme de développement destiné à anticiper les besoins de productivité engendrés par la croissance du Cameroun et des pays de l’hinterland, investissant notamment dans l’acquisition de cinq nouveaux portiques de parc et une grue mobile.

On rappelle que KTC est constitué d’un groupement d’actionnaires camerounais, des français Bolloré Ports et CMA CGM ainsi que de la China Harbour Enginering Company (CHEC). L’infrastructure qu’exploite ce consortium est présentée comme adaptée à la nouvelle génération de navires transocéaniques, avec des quais de 350 mètres pouvant accueillir des navires ayant une capacité allant jusqu’à 11.000 EVP. Cette place portuaire se targue également d’être une véritable porte d’entrée sur le Cameroun et des pays de l’hinterland que sont le Tchad ou encore la République centrafricaine.

Mon’Esse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Grève des enseignants: Suspension en rangs dispersés

Par Rostand TCHAMI Plusieurs mois après le début de la grève lancée par les enseignants du…