Accueil EconomieAfrique Cameroun : Près de 44 milliards de Fcfa perdus par l’Etat en 2021 du fait de la corruption

Cameroun : Près de 44 milliards de Fcfa perdus par l’Etat en 2021 du fait de la corruption

L’information émane de la Commission Nationale Anti -Corruption (Conac), qui a publié un rapport en ce sans le 10 novembre 2022 à Yaoundé.

Par panorama
0 commentaire 88 vues

Par Éric Boniface Tchouakeu

Selon la Commission Nationale Anti-corruption, principale institution de la lutte contre la corruption au Cameroun, l’Etat a subi un préjudice financier cumulé de 43.947.794.138 Fcfa en 2021 du fait des actes de corruption.
L’organisme affirme avoir reçu 6.705 dénonciations des actes de corruption dont la plupart se sont révélées avérées après ses propres enquêtes au cours de l’année 2021. Ces actes de corruption ont été perpétrés dans plusieurs secteurs d’activités et sous diverses formes. Le président de la Conac Dieudonné Massi Gams cite notamment :

« le monnayage des signatures de certaines autorités administratives et municipales ; la concussion dans la vente des terrains relevant du domaine privé de l’Etat ; l’établissement de faux titres fonciers ;l’arnaque des automobilistes tout au long de nos routes tant au niveau des grandes villes qu’au niveau de la périphérie ; la corruption lors des concours d’entrée dans certaines grandes écoles ; le monnayage des recrutements dans certains établissements scolaires publics ; l’exigence des pourcentages pour le paiement des factures ; l’exploitation illégale des ressources forestières et fauniques ; la partialité dans des décisions rendues par certains magistrats ; la fraude et la corruption lors de la plupart des examens de permis de conduire ; le rançonnement et le détournement des malades dans certaines formations hospitalières publiques ; et la vente illicite des médicaments dans certaines de ces formations. »

Dans son rapport de 234 pages, s’agissant de la version française, la Conac relève que 865 personnes ont été sanctionnées dans de nombreuses administrations publiques pour des fautes diverses allant de l’avertissement au licenciement pour des actes de corruption. Cependant pour le Président de l’Union Générale des Travailleurs du Cameroun (UGTC), l’une des plus importantes centrale syndicale du Cameroun, le compte est loin d’être bon.

« Si on avait donné à la Conac le pouvoir de sévir, nous devrions mieux évaluer ce qui est réellement fait chaque année. Malheureusement après la rédaction de ses rapports, l’organisme transmet les documents aux autres institutions qui devraient normalement prendre le relais. Mais on constate que rien ne se passe ensuite et ça donne l’impression au final que personne ne veut lutter contre la corruption au Cameroun. »,

soutient notamment Isac Bissala.

Il est en effet important de préciser que les rapports de la Conac sur l’état de la lutte contre la corruption au Cameroun entraîne rarement des suites judiciaires et, ou administratives particulièrement pour des pontes du régime indexés. Selon les textes portant création et organisation de l’institution, tout dépend in finé de la volonté du Président de la République qui a pourtant signé le décret mettant en place la Conac le 11 mai 2006 à la suite du mauvais rang du pays dans les différents classements de Transparency International.

Il faut également noter que la Conac regrette dans son 11ème rapport sur l’état de la lutte contre la corruption consacrée à l’année 2021, le refus de collaboration des départements ministériels de la Défense, de l’Administration Territoriale, équivalent ailleurs de Ministère de l’Intérieur, des Ministères de l’Agriculture, de l’Economie et des Enseignements secondaires. Certaines parmi ces administrations sont pourtant visées par de nombreuses dénonciations d’actes de corruption.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 29 11 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie