Home Politique Afrique Cameroun > Présidence de l’Afp: Sam Mbaka se loupe dans la forfaiture
Afrique - 30 août 2021

Cameroun > Présidence de l’Afp: Sam Mbaka se loupe dans la forfaiture

Un communiqué de l’Afp signé ce samedi 28 août 2021 à l’issue de son congrès fait état de cette situation.

«Il est venu à ma connaissance qu’après la clôture de la séance du Conseil national du 27 août 2021 à 18h30 par le président national, Monsieur Cyrille Sam Mbaka s’est déclaré président de l’Afp à 20h30 »,

écrit Jonas Fonanih.

Dans  la foulée de son communiqué, il précise que cet acte est contraire à la constitution du parti, car le Conseil national n’a pas le pouvoir de se saisir d’aucune question électorale qui est l’exclusivité du Congrès, qui a eu lieu le samedi 28 août 2021, où Chia Emmanuel a été élu à l’unanimité et de manière consensuelle. A ce sujet, le Secrétaire général de l’Afp que Le Messager a contacté est encore plus explicite.

« Quand on a clôturé les assises du conseil national à 17h 30 par-là, Sam est resté là-bas avec quelques petits malins venus avec lui de Douala, qui sont des transfuges de l’Udc. Là, il s’est autoproclamé président. Je suis un peu ahuri. Nous sommes revenus samedi poursuivre sereinement avec les travaux »,

déclare Paul Poufong.

Très remonté, il assène que l’acte de Sam Mbaka est une forfaiture :

« Si Mr Cyrille Sam Mbaka a été débouté de l’Udc et il pense qu’il peut venir rapidement ramasser l’Afp, c’est qu’il s’est trompé. Et nous disons à tous ceux qui pensent comme lui qu’ils doivent revoir leur copie. Chacun doit faire ses preuves au sein du parti, avoir la capacité et la qualité d’être éligible et le moment venu faire acte de candidature. Cette forfaiture de Mr Sam Mbaka est vraiment une blague de très mauvais goût. Il va falloir qu’il s’avise et qu’il évite de me pousser, moi, à mettre sur la place publique un certain nombre de choses. Voici ce que je peux dire moi, à ce moment ».

Il est à noter qu’au cours du Conseil national qui est l’instance qui prépare le Congrès, Sam Mbaka livrait déjà à la presse qu’il avait des intentions d’être président et ce de manière consensuelle, car disait-il, à l’Afp, les décisions sont prises de cette manière-là. Il avait déjà une vision pour le parti qu’il comptait développer à partir de la base en œuvrant pour un leadership local. Que s’est-il donc passé pour qu’il se déclare de manière unilatérale et dans un cadre inapproprié, président du parti ?

Le Secrétaire général fait savoir qu’il n’a pas qualité pour être président du parti mais Sam Mbaka ne le savait-il pas ?  Ces interrogations amènent à penser que toute la lumière n’est pas faite sur cette affaire. Le  Secrétaire général va plus loin en expliquant que le parti a fait comprendre à la presse vendredi dernier que Sam Mbaka était officiellement admis au sein de l’Afp. De ce fait, explicite-t-il,  le new comer n’était pas éligible. Il ne devait pas  à son sens faire acte de candidature.

« Il doit d’abord faire ses preuves au sein de ce parti politique avant de penser à briguer la présidence »,  

soutient-il.

Léopold DASSI NDJIDJOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Incendie dans un appartement: Une femme enceinte et sa fillette calcinées

Par Gabrielle Mekoui Un début d’après-midi sombre pour la famille des victimes et les popu…