Home Politique Afrique Cameroun > Présidentielle 2025 : Georges Gilbert Baongla peut-il faire ombrage à Franck Biya
Afrique - 4 juin 2021

Cameroun > Présidentielle 2025 : Georges Gilbert Baongla peut-il faire ombrage à Franck Biya

Depuis sa sortie de prison le 03 juin dernier, nombre d’observateurs de la scène politique ne cessent spéculer sur l’avenir de l’ancien bagnard.

Des sources bien introduites, on apprend que Gilbert Baongla aurait été libéré pour briser le mouvement ‘’frankiste’. Une candidature de Baongla à la Présidentielle 2025 pourrait avoir des effets décasteurs sur les ambitions politiques de Franck Biya. Des langues présentent Georges Gilbert Baongla comme étant un pion de la Première Dame. L’ancien patron de Démenti Fm est prêt à tout pour satisfaire les desiderata de Chantal Biya. On nous apprend qu’il reçoit de temps en temps, les largesses de la fondatrice des Synergies Africaines. Mais avant de faire acte de candidature à l’élection présidentielle de 2025, Baongla doit reprendre les choses en main au sein de son parti. A la suite de son embastillement, les énergies se sont dispersées. Pour gêner Franck Biya dans sa course vers la succession, Gilbert Baongla clame sans relâche qu’il est le fils aîné du locataire du Palais de l’Unité. Des bouches disent que Georges Gilbert Baongla est le rejeton d’Elisabeth Baongla.

Cette sage-femme était très proche de Jeanne Irène Biya quand Paul Biya assumait les fonctions de Premier Ministre. L’enfant, à sa naissance, aurait été donné comme filleul à Paul Biya. Baongla est le promoteur du journal ‘’le démenti’’. Il a travaillé avec  Jean Pierre Amougou Belinga. En raison d’une mauvaise répartition de l’argent gagné à travers les publi-reportages, Amougou Belinga et Baongla se sont brouillés. ‘’Démenti Fm’’ n’a pas fait long feu à causes des attaques virulents orientées contre les cadres du régime du Renouveau.  Gibert Baongla a été appréhendé le 07 avril 2007. On lui reprochait la diffusion d’images jugées amorales et des propos accusant un ministre d’homosexualité. Il a écopé de 6 mois de prison à Kondengui et payé une amende s’élevant à 500 000 Fcfa. Baongla est passé maître en filouterie de loyer. L’homme a été expulsé à plusieurs reprises de ses appartements. En juin 2019, Baongla a été condamné 25 millions Fcfa et à deux ans de prison sur la base de nombreuses plaintes.  

Antoine Bivana  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Sécurité sociale: Grégoire Owona veut revaloriser le Smig

Par Rostand Tchami Ce sera certainement l’une des plus grandes avancées et innovatio…