Home Société Afrique Cameroun > Prison de Kondengui: Mbombog Mbog Matip demande sa libération sans condition
Afrique - 18 novembre 2021

Cameroun > Prison de Kondengui: Mbombog Mbog Matip demande sa libération sans condition

A cet effet, le communicateur social a adressé une lettre à la communauté internationale en date du 16 novembre 2021.

Après 15 mois de détention arbitraire, illégale et abusive à la Prison Centrale de Yaoundé par le Tribunal Militaire de Yaoundé, qui s’est finalement déclaré incompétent pour manque de preuves de la part de l’accusation, lors de l’audience publique du 08 novembre 2021 devant les Observateurs Nationaux et Internationaux parmi lesquels ‘’l’American Bar Association’’, l’affaire a été renvoyée à la date du 13 décembre 2021 pour le délibéré.

Suite au prononcé d’incompétence du juge du Tribunal Militaire de Yaoundé et même du commissaire du gouvernement à poursuivre Mbog Matip, il ne comprend pas pourquoi on ne l’a pas été libéré immédiatement.

« A quoi servira ce renvoi pour le délibéré, quel délibéré ? Pourquoi le juge a-t-il préféré prolonger mon séjour dans les geôles de Kondengui à Yaoundé sans raison donnée ? Y a-t-il un autre complot qui est organisé contre ma personne afin de me maintenir captif en prison ? »

S’interroge Emmanuel Mbombog Mbog Matip.

Le détenu est convaincu que le juge de céans et le commissaire du gouvernement, sont à la solde du régime de Paul Biya. Mbog Matip se tourne vers la communauté internationale et sollicite son aide.

« Votre intervention urgente avant la date de la prochaine audience du 08 décembre 2021 sera salvatrice pour ma libération immédiate et sans condition. Ce d’autant plus que mon état de santé se dégrade au fil des jours et ma sécurité n’est pas assurée dans ce milieu où je suis constamment menacé par des détenus commandités par mes bourreaux, »

lance-t-il.

Handicapé moteur de son état amputé de deux pieds suite à un accident de la circulation, Mbombog Mbog Matip veut que justice soit faite, que ses droits et sa dignité humaine soient respectés. Il souhaite aussi que le préjudice causé par sa

‘’détention arbitraire et les tortures subies, soit réparé par l’Etat du Cameroun.’’

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …