Home Société Afrique Cameroun > Protecrion des minorités: La Cndhl veut protéger les Bororos et Pygmées
Afrique - 9 août 2021

Cameroun > Protecrion des minorités: La Cndhl veut protéger les Bororos et Pygmées

La commission des droits de l’homme du Cameroun condamne les atrocités, exactions et autres formes d’attaques physique, verbale ou écrite contre ces peuples.

Dans une déclaration rendue publique le 7 août 2021 à l’occasion de la célébration, ce lundi, 9 août 2021, de la journée internationale dédiée à cette catégorie de la population, James Mouangue Kobila déplore l’impact négatif des foyers de conflit et de tension au pays sur les droits des populations autochtones, notamment dans l’Extrême-Nord avec les attaques récurrentes de Boko Haram, dans l’Adamaoua et à l’Est avec les incursions des groupes armés et dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Le président de la commission des droits de l’homme observe, dans la même veine, que depuis le début des troubles sociopolitiques actuels dans les zones anglophones, des conflits ouverts et récurrents opposent les communautés Mbororos aux autres communautés voisines. « Les Mbororos, explique Mouangue Kobila, sont victimes d’enlèvements avec demande de rançons, de confiscation du bétail, d’incendies de maisons, de déplacements forcés, de torture et d’assassinat par les terroristes et les sécessionnistes, qui leur reprochent de ne pas soutenir leur cause.

Cet organe recommande, entre autres, au gouvernement camerounais la multiplication des opportunités de participation politique, économique et sociale des populations autochtones dans le cadre de la décentralisation afin que ces populations contribuent, au mieux de leur potentiel, à la gouvernance et au développement d’activités génératrices de revenus. Aussi le président de la commission des droits de l’homme encourage-t-il le gouvernement camerounais et les collectivités territoriales décentralisées à promouvoir des maisons culturelles et les langues des populations autochtones.

Serge Aimé Bikoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Pédophilie, viol et contamination au VIH

Cameroun : L’abbé Emilien Messina interdit d‘exercice Par Atogo’togo Junior «Moi, Monseign…