LA UNE Opinion Politique panorama 19 avril 2020 (0) (1503)

Cameroun > Réapparition de Paul Biya: La tête de l’ambassadeur de France mis à prix

Partager

L’ambassadeur de France au Cameroun est en ce jour la personnalité la plus controversée et la plus critiquée au pays des Lions indomptables. Et pour cause? Au moment où la contestation politique née de l’absence, ou de l’invisibilité physique du président de la République était à son comble, couronnée par l’éventualité d’une saisine du Conseil constitutionnel, puisque le leader du Mrc avait déjà écrit à l’Assemblée nationale à cette cette fin, Christophe Guilhou a choisi d’entrer en scène. Son entrevue avec Paul Biya est de ce fait interprété comme une intrusion de la France dans les affaires intérieures du Cameroun. En grillant de ce fait la politesse à tout un peuple parce qu’il a communiqué exclusivement avec le diplomate de l’Hexagone, reléguant de ce fait ses concitoyens au second plan- c’est ainsi que beaucoup perçoivent la rencontre- une certaine opinion critique ce qu’elle appelle ” une nouvelle posture expansionniste de la France qui veut tout simplement s’accaparer de la présidence de la République du Cameroun”.

Les internautes, dans ce sens, taxent Christophe Guilhou, ni plus ni moins, de “Proconsul de l’Empire français au Cameroun”. Dans ce sens, il est dit qu’il s’est auto arrogé ces nouvelles fonctions depuis le 16 avril dernier, dans la mesure où, la diaspora camerounaise affirme que le Quai d’Orsay n’était nullement au courant de la rencontre entre son diplomate et le chef d’État camerounais. Intox ou réalité? Au fur et à mesure que l’émotion née de l’indignation collective va tomber, la vérité des faits reprendra ses droits sur toutes les,allégations circonstancielles et éphémères, espère-t-on. Dans le sillage de cette indignation généralisée, une frange de la diaspora camerounaise, pour tenter de laver proprement ce “sacré pied de nez à la souveraineté du peuple de ce pays”,” un affront indicible ou une profanation du sang versé par les héros nationaux dans la guerre d’indépendance”, a lancé une pétition en ligne pour le départ du sol camerounais de Christopher Guilhou.

Une lettre a également été écrite à Emmanuel Macron avec pour objet “protestation citoyenne et demande de relève immédiate de Mr Christopher Guilhou comme ambassadeur de France”. Comme on le voit, par la violence des mots usités, cette situation réveille de toutes parts un sentiment nationaliste, face à ce que certains considèrent comme un remake de la situation ante 1960.

Fantasmagorie sur Paul Biya

La plus incroyables des soupçons qui pèse sur le tête-à-tête entre les deux officiels, est le dénie de l’effectivité de cette audience. Les partisans de cette perception se recrutent pour l’essentiel au sein de la diaspora. Ils estiment qu’il s’agit d’un montage ourdi à partir de Paris qui a utilisé bassement l’image du President de la République pour tromper les Camerounais. On se souvient pour la circonstance que c’est de Paris que les concitoyens de la diaspora avaient annoncé la mort du numéro un camerounais. Cette nouvelle avait mis la toile en ébullition au point où le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement avait commis un démenti.

Ceux qui croient à une mise en scène, à une scène virtuelle entre les deux hommes, manipulés par des intelligences derrière le rideau,

Léopold D’assistance Ndjidjou, Journaliste éditorialiste.

sont de toute évidence ceux qui sont piégés par la conviction que Paul Biya ne serait plus de ce monde. Existerait-il de nos jours des technologies à même d’accomplir de telles prouesses? Ce n’est pas d’ailleurs là la préoccupation des Camerounais. A l’écoute de beaucoup, on peut admettre qu’après son absence en pleine crise mortelle de Covid-19, l’opinion est tout ouïe de l’évaluation de la stratégie gouvernementale de lutte, des enjeux et des défis, il s’il le veut bien, les raisons d’une absence tant controversée.


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *