Home Politique Afrique Cameroun > Refonte du système électoral : La Cpd lutte pour la création d’un front commun
Afrique - 20 avril 2021

Cameroun > Refonte du système électoral : La Cpd lutte pour la création d’un front commun

La Cameroon Patriotic Diaspora (Cpd) affiche ses ambitions dans son communiqué du 17 avril 2021.

 La Cpd accueille positivement cette initiative synergique qui entre en droite ligne des efforts de notre organisation pour la constitution d’un Front des Forces Démocratiques au Cameroun, rassemblant toutes les forces politiques et de la société civile qui œuvrent pour le changement pacifique dans notre pays.

écrit la Cameroon Patriotic Diaspora

Selon l’organisation, un système électoral nouveau ou amendé ou un code électoral juste et équitable ne peut rien changer dans un contexte où les citoyens, les organisations de masses et les partis politiques sont illégalement interdits de s’exprimer.

Le Cpd constate que la réunion du 31 mars 2021 n’a pas évoqué les multiples entraves dont sont victimes, les forces démocratiques dans l’exercice des libertés individuelles et collectives au Cameroun.

 Depuis des années en effet, toutes les manifestations et réunions de l’opposition, aussi bien sur la voie publique que dans des domiciles privés, sont systématiquement interdites par l’administration, en violation de la loi, sous le fallacieux prétexte qu’elles sont “susceptibles de porter atteinte à l’ordre public”. La preuve en a une plus de plus été donnée avec l’interdiction illico presto de la conférence de presse prévue par les signataires de la rencontre de Yaoundé, par une escouade de policiers aux ordres.

relève l’organisation d’Etah Ewané

Le 3eme Forum International du Cpd, tenu à Munich en Allemagne du 26 au 28 juillet 2019 avait lancé un appel à toutes les forces démocratiques et du changement (opposition, syndicats, organisations de masse) afin qu’elles sortent des logiques solitaires et individualistes pour constituer un front de lutte sur des objectifs communs. Cet appel était basé sur le constat que la perpétuation au pouvoir du régime de Biya et du Rdpc était facilitée par la dispersion des forces de progrès et leur incapacité à former un front face à ce régime sur la base d’un agenda minimum.

La Cameroon Patriotic Diaspora appelle à l’élargissement de cette initiative à d’autres forces politiques qui ont montré leur volonté de rupture avec le système actuel, notamment les forces rassemblées au sein du Mouvement Stand Up for Cameroon (Sufc). Elle invite les forces au sein de Sufc à apporter leur engagement et leur contribution à la dynamique de rassemblement comme un pas non-négligeable vers une transition politique au Cameroun. La Cpd pense qu’un front portant les revendications fondamentales du peuple camerounais doit inclure les forces sociales crédibles à savoir les syndicats, les étudiants, les jeunes, les mouvements paysans, les mouvements de défense des droits des femmes et les forces de la diaspora.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Incendie dans un appartement: Une femme enceinte et sa fillette calcinées

Par Gabrielle Mekoui Un début d’après-midi sombre pour la famille des victimes et les popu…