Home Politique Afrique Cameroun > Répression : Sébastien Ebala condamné à deux ans de prison ferme.
Afrique - 9 septembre 2021

Cameroun > Répression : Sébastien Ebala condamné à deux ans de prison ferme.

Le tribunal de Première Instance du Centre administratif de Yaoundé vient de donner son verdict dans l’affaire Sébastien Ebala. 2 ans d’emprisonnement ferme avec des dépens d’environ 50 000 fcfa. Telle est la sentence prononcée par le juge d’instruction. Les motifs pour lesquels il a été condamné sont : « la propagation de fausses nouvelles et Outrage au Chef de l’État ».

Il s’agit notamment du soutien qu’il a apporté au président du Mrc Maurice Kamto. pour le Tpi, c’est une fausse nouvelle qu’il a propagée. La deuxième infraction, c’est l’outrage au président de la République, Paul Biya, parce qu’il a déclaré que Paul Biya doit quitter du pouvoir. Il a été directement décidé avec son co-prevenu d’interjeter appel. »

nous confie son avocat Me Emmanuel Simh joint au téléphone.

En rappel, c’est le 17 avril 2020 que Sébastien Ebala, Paul Daizy Biya et Bernard Tchebo avaient été, tous les trois, interpellés. S. Ebala avait fait une vidéo où il avait appelé le peuple à se retrouver à la poste centrale pour se mobiliser et installer Maurice Kamto, le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), au pouvoir. Toute chose qui a été, quelques heures après, à l’origine de leurs interpellations. Tous avaient, manu militari, été arrêtés et avaient été conduits à la direction de la sécurité militaire, puis au Secrétariat d’Etat à la défense (Sed). Quelques jours après, P. D. Biya avait été exfiltré des geôles du Sed.

Après s’être présentés, à plusieurs reprises, au parquet du tribunal militaire, Ebala et Tchebo ont été renvoyés au Sed. Quelques jours après, l’affaire a été portée au parquet du tribunal de première instance de Yaoundé centre administratif. Présentés le 22 mai 2020 pour la première fois, Ebala et Tchebo ont été, à nouveau, conduits le mercredi, 27 mai 2020, à ce tribunal correctionnel, où ils ont été, finalement, inculpés.

Son co-accusé Tchebo a, lui aussi, écopé de 2 ans d’emprisonnement ferme.

Ayant déjà passé 16 mois en prison, Ebala et Tchebo vont encore passer 8 mois à la prison centrale de Yaoundé. C’est le 27 mai 2022 qu’ils auront entièrement purgé leur peine. Me Simh a, tout de même, décidé de contester cette décision à la cour d’appel.

Serge Aimé Bikoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Usa > Tribute to Colin powell: It was true, of course, but he was far more than that

Years ago, when he was asked to reflect on his own life, General Colin Powell described hi…