Home Santé Afrique Cameroun > Résurgence du coronavirus: L’Onmc favorable à la vaccination
Afrique - 3 semaines ago

Cameroun > Résurgence du coronavirus: L’Onmc favorable à la vaccination

Face à la nouvelle vague du coronavirus, l’Ordre national des médecins du Cameroun invite le gouvernement à mettre une fois de plus en application les mesures édictées le 17 mars 2020 pour limiter la propagation du virus en attendant l’arrivée du vaccin qui va sauver.

La situation du coronavirus est de plus en plus inquiétante au Cameroun. Avec la nouvelle vague de la pandémie, les signaux sont au rouge. Normal donc pour l’Ordre national des médecins du Cameroun de sensibiliser les masses. C’est dans ce sillage que les membres de cette organisation sous la houlette de leur président, Dr Guy Sandjon, étaient face à la presse le 26 mars dernier.

« Ce point de presse, c’est pour communiquer aux populations, notre ressenti par rapport à cette nouvelle vague du coronavirus. Chaque famille est endeuillée par rapport à cette affliction. Notre silence pouvait paraître assourdissant mais la primauté de la communication est réservée à la tutelle de la santé cependant en tant qu’ordre professionnel de la santé sur le terrain, nous nous devons, après la tutelle, de communiquer nous aussi pour expliquer, réexpliquer ce qu’il faut faire aux populations »,

a expliqué le Dr Guy Sandjon.

En attendant l’arrivée des vaccins, le président de l’Ordre national des médecins du Cameroun a également proposé au gouvernement de remettre en application toutes les mesures édictées au mois de mars 2020 pour limiter la propagation du virus sur le territoire national car dit-il « ces mesures ont fait leur preuve ». Bien que les mesures barrières doivent toujours être au centre des comportements, Dr Guy Sandjon n’a pas manqué de souligner que seul le vaccin pourra définitivement nous faire sortir de l’auberge.

« Les mesures de prévention restent de mise mais la question majeure c’est celle du vaccin. C’est l’inquiétude dans tous les pays même ceux développés qui fabriquent le vaccin. L’on se demande comment faire pour qu’il y ait des doses pour tout le monde puisque le vaccin semble aujourd’hui la réponse la plus importante et la plus adéquate », a-t-il indiqué. Et d’ajouter « il y a certains qui sont réticents mais ceux qui veulent se vacciner doivent avoir accès à ces vaccins et notre pays aura probablement plus d’un million de doses dans les prochains jours. Ça représente les sujets à risque : le corps médical, les personnes âgées de plus de 50 ans, les patients ayant des facteurs de comorbidités, les agents de sécurité, etc ».

Médecins privés

Par ailleurs, les médecins du secteur privé ont profité de l’occasion pour lancer leur cri de détresse à l’attention du gouvernement.

« Le fait de réorganiser les cabinets, d’acheter les gels hydro alcooliques, d’acheter des masques ou des kazack pour se protéger, tout ça a un coup et il n’est pas décent que nous les professionnels de santé, à l’instar des dentistes qui travaillent directement dans la cavité buccale tout comme l’ophtalmologue qui travaille très près du patient, ils ont dû majorer donc réinvestir, de par notre serment d’imputer ces frais aux malades. Les consultations restent les mêmes et la pandémie est en train de se prolonger sur la durée c’est pour ça que nous pensons que nous avons droit à une assistance, à un accompagnement de la part de la tutelle »,

a souligné Dr Jules Ndjebet, président du Syndicat national des médecins privés du Cameroun (Sycamec).

Et d’ajouter

“nous avons déjà écrit à la tutelle et nous espérons évidemment que comme l’enseignement privé qui est subventionné, nous pouvons nous assoir pour expliquer nos différents problèmes soit au gouvernement, soit aux personnes qui s’occupent du pays, pour dire que nous sommes volontaires pour participer à la riposte mais il arrive des moments où on n’en peut plus et on a besoin d’un accompagnement”.

Rostand TCHAMI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Sénégal > Nécrologie: Vue et mort de Germaine Ahidjo

L’ex-première dame du Cameroun a tiré sa révérence à Dakar au Sénégal, où elle était…