Afrique LA UNE Santé panorama 27 juillet 2020 (0) (164)

Cameroun > Riposte au Covid-19: La pandémie a déjà coûté plus de 20 milliards Fcfa

Partager

La révélation a été faite le 24 juillet dernier par le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie au cours d’un point de presse qu’il a donné à cet effet.

20 milliards 204 millions 325 mille 314 Fcfa, c’est le coût total des dépenses déjà effectuées ces 5 derniers mois par le ministre de la Santé dans le cadre de la riposte au coronavirus. Information donnée le 24 juillet dernier par Manaouda Malachie. De façon détaillée, ces dépenses ont été effectuées ainsi qu’il suit : la construction des unités d’isolement dans les villes de Bertoua, Ngaoundéré, Garoua, Ebolowa, Mandjou et Douala (Hôpital Laquintinie), et du poste de santé aux frontières de Yaoundé-Nsimalen ont coûté 1 milliard 998 millions 355 mille 778 Fcfa ; la réhabilitation, rénovation et l’extension de certains pavillons à l’Hôpital central, l’Hôpital Jamot et l’Hôpital général de Yaoundé, pour les rendre aux normes d’isolement ont coûté 1 milliard 745 millions 146 mille 621 Fcfa ; l’aménagement du centre de prise en charge de Orca, y compris la centrale et le réseau de distribution de l’oxygène a coûté 785 millions 235 mille Fcfa.

Toutefois, « il faudrait noter que les équipements de tous les services de cet hôpital n’ont pas encore été payé et même facturés, en raison de la nécessité de procéder à la validation effective des prix par le ministère du Commerce, l’essentiel des articles n’étant pas référencés dans la mercuriale », a indiqué le Minsanté. Bien plus, l’aménagement des centres spécialisés des stades militaire et Mbappe Leppe, y compris l’équipement en matériel médical et mobilier hospitalier ont coûté 836 millions 512 milles 638 Fcfa ; l’aménagement des sites d’isolement des logements sociaux d’Olembe et Mbanga Mbakoko, y compris l’équipement en mobilier hospitalier et en matériel médical, ainsi que la réfection et l’équipement d’une formation sanitaire ont valu 1 milliard 988 millions 547 mille 241 Fcfa ; l’acquisition des équipements médicaux de prise en charge distribués dans les différents sites de prise en charge (lits d’hospitalisation et de réanimation avec matelas et draps, appareils d’assistance respiratoire, moniteurs de surveillance, saturomètres, glucomètres, etc…) a pris la rondelette somme de 3 milliards 932 millions 784 mille 557 Fcfa ; l’acquisition des équipements de protection individuelle a coûté 5 milliards 700 millions 41 mille 422 Fcfa ; la gestion de l’hygiène et du wash comprenant la désinfection régulière des lieux publics, l’acquisition de matériel de wash, notamment des pulvérisateurs à dos, du chlore, des thermonébulisateurs, des bottes en plastique, gants de ménages ont été réalisés à  900 millions 462 mille 397 Fcfa.

Equipements d’assistance respiratoire

En outre, la confection des supports de sensibilisation, des spots, le déploiement dans les 10 régions et la campagne de communication sur 5 mois ont coûté 358 millions 967 mille Fcfa ; l’acquisition des tests dépistages, 1 milliard 711 millions 500 mille Fcfa ; les ressources mises à la disposition des fonds régionaux de la promotion de la santé, pour achat des médicaments sont à hauteur de 300 millions Fcfa ; celles mises à la disposition des formations sanitaires, 773 millions 629 mille 700 Fcfa et celles mises à la disposition des régions, 916 millions 396 mille 200 Fcfa, soit 267 millions Fcfa pour les autorités administratives et 649 millions Fcfa pour les délégués régionaux ; la gestion des personnes confinées dans les hôtels a coûté 614 millions 763 mille 961 Fcfa et la gestion des personnes dans le site d’Olembé , 211 millions 992 mille 658 Fcfa.

Par ailleurs, le ministre de la Santé publique a indiqué que ces ressources ont notamment permis d’acquérir : 300 lits de réanimation ; 2 500 lits d’hospitalisation avec matelas ; 150 équipements d’assistance respiratoire dont quarante respirateurs ; 6 millions 830 mille équipements de protection individuelle, soit 130 mille combinaisons thermoscellables, 100 mille surblouses, 700 mille surchaussures, un million 800 mille gants de soins et 800 mille gants chirurgicaux, trois millions de masques chirurgicaux et 300 mille masques Ffp2.

Patients sous oxygène

De même, « ces ressources ont également permis d’accroitre la capacité d’accueil de moins de vingt lits au départ à 3 540 lits d’hospitalisation, et de rénover les réseaux de distribution des fluides médicaux dans nos formations sanitaires », a-t-il souligné.  Des dépenses qui, jusqu’à présent, ont permis au Cameroun d’éviter une situation catastrophique de la pandémie comme c’est le cas à l’étranger.

Car le total de tests réalisés à date est de 145 000 et la situation épidémiologique au 24 juillet 2020, affiche un cumul de cas positif chiffré à 16 708 pour 14 539 personnes guéries et malheureusement 385 décès pour un total de 30 patients sous oxygène. « En y rapportant le nombre de cas positifs, on se rend compte que le Cameroun enregistre un taux de sévérité de 1,7%. En ce qui concerne le taux de guérison, le Cameroun affiche 87,5% contre un taux de létalité de 2,3%. A ce propos, on relève que le taux d’occupation des lits dans les structures destinées à assurer la prise en charge des patients est de 11,9%, soit 409 lits occupés sur les 3.500 prédisposés pour le suivi des personnes affectées par le Covid-19 », a révélé Manaouda Malachie.

Rostand TCHAMI


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *