Home Société Afrique Cameroun > Rocambolesque disparition à Yaoundé: Des révélations troublantes sur la mystérieuse affaire
Afrique - Info continue - 5 septembre 2021

Cameroun > Rocambolesque disparition à Yaoundé: Des révélations troublantes sur la mystérieuse affaire

Sorelle Kepseu a mis au monde par césarienne un bébé qui se porte bien.

Sortie de l’hôpital mardi le 24 août 2021 pour la maison qui se trouve à yaoundé-mendong ayant géré toutes les factures de l’hôpital centrale de yaoundé. Le mercredi 25 août elle a chuté à la maison. On la ramène à l’hôpital centrale de yaoundé pour sa prise en charge vu qu’elle a encore une blessure saignante issue de l’opération. C’est à l’hôpital centrale qu’elle avait accouché. Il n’y a pas meilleur endroit pour son suivi.

La bas, elle a été diagnostiqué anémié et les docteurs ont dit qu’il fallait deux poches de sang. Elle avait pris la première poche le 25 août en en attendant les deux derniers donneurs pour la deuxième poche de sang.

Le jeudi 26 août 2021 les deux autres donneurs arrivent. Ils se font accompagner pour le prélèvement laissant ainsi la malade dans la chambre avec sa co-chambreuse aux environs de 17h.

Après les prélèvements la famille sort de la salle pour chercher le docteur pour la pose. Kepseu sorelle va donc se mettre à l’aise puis à sa sortie des toilettes, elle revient dans sa salle dit qu’elle a mal et qu’elle veut faire un peu les cent pas avant de revenir se coucher.

La famille apprendra par la suite que c’est la relève qui va faire le placement de la deuxième poche de sang. La famille regarde dans le couloir pour savoir où est passé Kepseu Sorelle. Cette dernière est introuvable.

La soirée du jeudi la famille demande à visionner les vidéos surveillances pour savoir où elle est passé. La réponse de l’hôpital est la suivante:

« Le chef de la sécurité n’est pas là vous pourrez visionner les images demain matin quand il viendra « .

Le matin arrivé au lieu d’avoir accès aux vidéos surveillance la famille a plutôt droit aux spéculations des majors de la maternité où elle était interné.
Ils vont à la gendarmerie pour déclarer la disparition de leur sœur
La gendarmerie déclare ne pouvoir agir que dans les 24h qui suivent la disparition et demande de rentrer à l’hôpital et contacter le 113. Ce qui a été fait.

Les deux gendarmes qui ont été envoyés par la gendarmerie ont rencontré le surveillant général de l’hôpital centrale de yaoundé qui a affirmé que la famille pourra visionner les vidéos.

Une fois à la centrale la famille constate que les vidéos ont été bloquées. Tout laisse penser qu’il y a une panne électrique ce qui était faut car le bâtiment était alimenté partiellement. Ayant constaté que la famille n’a pas été dupé l’hôpital remet l’électricité en faisant savoir que le chef de la sécurité détenait les codes pour déverrouiller les vidéos et que ce dernier était sur la route de douala. Renvoyant le visionage des vidéos à lundi.

Lundi arrivé le surveillant général fait savoir que la famille n’est pas habilité à visionner les vidéos surveillance.

Jusqu’à ce jour la famille n’a aucune nouvelle de Sorelle Kepseu. Et la gendarmerie n’a pu fournir aucune piste. Sorelle Kepseu a mystérieusement disparu.

Joël Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …