Home Société Afrique Cameroun > Rouleau compresseur: Fridolin Nke, auteur de « Paul Biya chronique de la fin », convoqué à la Semil
Afrique - Info continue - 14 juillet 2021

Cameroun > Rouleau compresseur: Fridolin Nke, auteur de « Paul Biya chronique de la fin », convoqué à la Semil

L’enseignant au département de Philosophie de la Faculté des Arts, Lettres et Sciences de l’université de Yaoundé I, était d’abord victime de plusieurs menaces de mort.

Humaines (Falsh) est, selon la note de convocation ayant fuité sur les réseaux sociaux, « prié de bien vouloir se présenter à la Division de la sécurité militaire le mercredi, 21 juillet 2021 à 13 heures ». L’objet de ladite convocation est liée à l’enquête de sécurité, le motif étant « Incitation à l’insurrection et à la mutinerie au sein des forces défense et de sécurité ». F. Nke doit être muni de ses pièces officielles le jour où il devra se présente à la Semil.

Ces derniers jours, cet enseignant de Philosophie a fait deux directs sur sa page facebook officielle, où il a appelé les éléments des forces de défense et de la sécurité camerounaise à se désolidariser de leur hiérarchie à partir du moment où ils ne sont pas d’accord avec certains modes de traitement. De plus, F. Nke a rendu public un échange téléphonique enregistré avec le colonel Émile Joël Bankoui. Lors de cet échange, le chef de division de la sécurité militaire est manifestement courroucé par le fait de l’évocation de son nom par Nke alors que, explique-t-il, il ne connaît pas ce dernier. L’enseignant qui se réclame d’être expert en discernement dans toutes ses publications réagit, à bâtons rompus, et fait savoir à E.J. Bankoui qu’il est un homme public. Toute chose qui a davantage irrité le bras séculier de la sécurité militaire au Cameroun, qui lui a promis des lendemains pas du tout enviables.

Depuis hier(mardi, 13 juillet 2021), F. Nke a lancé une collecte de fonds pour financement de la sortie de ses deux ouvrages: La révolution de la pensée africaine(Essai de Philosophie politique);

Les Tragédiens du savoir). Cette quête est, dans la même veine, destinée, dit l’auteur, « aux frais de la procédure judiciaire et à la couverture médiatique contre E.J. Bankoui. F. Nke motive les uns et les autres à participer à cette collecte de fonds en ces termes : « Mes sœurs, mes frères, la tontine est ouverte. Aidez-nous ! C’est le peuple qui nourrit et protège le Philosophe et non les pouvoirs institués ! ». Quelques internautes domiciliés à l’étranger ont déjà donné quid un téléviseur, quid des sommes d’argent, quid une dizaine de son dernier ouvrage intitulé « Paul Biya: chroniques de la fin ».

Serge Aimé Bikoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Minfi: Louis Paul Motaze suspend un agent

Par Antoine Bivana La décision fait actuellement les gorges chaudes au Minfi. « Monsi…