Home Société Afrique Cameroun > Sangmelima: Une élite du village Messock à Meyomessala s’en prend au Préfet
Afrique - 15 avril 2021

Cameroun > Sangmelima: Une élite du village Messock à Meyomessala s’en prend au Préfet

 »Dans le temps le Cameroun traverse une situation difficile avec la maladie du Covid 19 et à cet effet les mesures gouvernementales n’autorisent pas les rassemblements de plus de 50 personnes, donc pour les 15 chefs chacun aurait pu se faire accompagner par 3 personnes au maximum et si cela n’a pas pu se réaliser il faudrait comprendre que la situation est grave. »

Voici la réplique donnée après la diffusion il y’a quelques jours d’une vidéo devenue vitale sur les réseaux sociaux et qui informait sur la visite de prise de contact manquée du préfet du dja et lobo dans l’arrondissement de meyomessala et précisément dans le village Messock présenté comme celui du Directeur du cabinet civile à la présidence de la République du Cameroun.

Sur la tournée de prise de contact du préfet l’élite du village estime  que étant  »  la personne la mieux indiquée qu’il faut saisir lorsque l’ordre, la discipline, et le civisme sont bafoués et que ces actes peuvent s’ils ne sont pas vite maîtrisés, s’étendre dans d’autres localités au sein du département ou l’ensemble du pays » le préfet Damien Owono à fauté.

En effet pour lui   » en faisant de près ou de loin diffuser cette vidéo qui circule dans les réseaux sociaux. »

Quels sont donc  les faits ? Celui qui se présente comme le Dr. Jean Jacques Honoré Nsoh reprécise en ces termes que : 

 » En vous installant le 15 janvier 2021, le gouverneur de la région du Sud vous laisse la possibilité conformément à l’article 36 du décret 2008  sus cité, de prendre vos dispositions en ce qui concerne votre mission permanente d’information en matière de sécurité en général. Cette mission devrait par le renseignement vous informer que dans le village Messok arrondissement de Meyomessala il existe un problème post électoral suite à l’élection du chef de village entre les deux candidats malheureux Nko’o Mfoula douanier à la retraite et heureux  Evina Mfoula contractuel d’administration au Ministère des finances à la retraite. Comme vous le savez dans l’article 36 du décret 2008 c’est vous qui procédez aux arbitrages nécessaires à la préservation de la paix sociale. Donc excusez moi de vous faire savoir qu’avant le départ pour le village Messok vous saviez déjà ce qui vous attend. »

Et partant de ce postulat établit la responsabilité de l’administrateur civile et préfet ,  dans la diffusion des faits dans les réseaux sociaux.

Un autre fait grave, précise t-il c’est le fait que Damien  Owono  ne saches pas que :  » – Messok est le village d’une haute personnalité soit le directeur du cabinet civil à la présidence de la république.- L’arrondissement dans lequel se situe ce village est celui du président de la république. »

Reprécisant ainsi que dans  » le temps le Cameroun traverse une situation difficile avec la maladie du Covid 19 et à cet effet les mesures gouvernementales n’autorisent pas les rassemblements de plus de 50 personnes, donc pour les 15 chefs chacun aurait pu se faire accompagner par 3 personnes au maximum et si cela n’a pas pu se réaliser il faudrait comprendre que la situation est grave. En plus c’est le début de la campagne agricole. »

Reprécisant en passant que  » en matière de commandement ce genre d’erreur se paye comme un salaire à la banque. » 

Iliassou Kpoumie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …