Home Santé Afrique Cameroun > Santé mère et enfant: l’Unicef soutient le Minsanté pour la prise en charge
Afrique - 30 juillet 2021

Cameroun > Santé mère et enfant: l’Unicef soutient le Minsanté pour la prise en charge

Le Fonds des nations unies pour l’enfance a remis des dons en matériels le 28 juillet 2021 au ministre de la Santé publique en vue de renforcer le dispositif de certaines formations sanitaires.

Depuis la détection du premier cas de Covid-19 le 06 mars 2020, le Cameroun n’a cessé de recevoir le soutien des pays amis et des organisations internationales pour venir à bout de la pandémie sur le territoire national. Le 28 juillet 2021, le Fonds des nations unies pour l’enfance n’a pas brisé ce qui est devenue comme une tradition. En collaboration avec le gouvernement de la République populaire de Chine à travers l’Agence chinoise de coopération internationale pour le développement (Cidca), l’Unicef a remis un important don au Minsanté.

Une donation constituée de concentrateurs d’oxygène, d’équipements de protection individuelle, de masques, mais aussi de matériels de prise en charge des nouveaux-nés et plus particulièrement pour les soins kangourou, des intrants de vaccination, des intrants pour la prise en charge des maladies tueuses de l’enfant, du matériel de sensibilisation et de bureau. Comme l’a souligné le Représentant de l’Unicef Jacques Boyer,

« cet important don va, au-delà de renforcer les moyens de lutte contre le Covid-19, continuer à prévenir la mortalité du nouveau-né et de l’enfant et encourager les mamans à revenir dans les formations sanitaires (Fosa) car depuis le début de la pandémie, les structures de santé ont été délaissées par les populations, craignant d’être infectées à l’hôpital. »

C’est d’ailleurs ce que révèle l’enquête rapide de l’impact de Covid-19 sur les activités de santé maternelle, néonatale et infantile (Smni) menée avec l’appui de la Banque mondiale. Ladite enquête montre qu’en 2020, 64% des Fosa ont connu une baisse de fréquentation des services de vaccination et 41% de Fosa ont eu une rupture de vaccin. D’où la nécessité de prendre des mesures adéquates afin de soutenir l’offre des services en faveur de la population en général, de la mère et de l’enfant en particulier.

Les matériels et équipements offerts à cette occasion en présence des représentants de l’Oms et Cdc et qui font partie des dispositions prises pour assurer l’accès aux soins de qualité vont participer également à maintenir les progrès remarquables accomplis depuis quelques années dans l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant au Cameroun. En effet, la mortalité maternelle a baissé de 782 à 406 décès pour 100 000 naissances vivantes tandis que le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans est passé de 122 à 80 pour 1000 naissances vivantes dans le pays entre 2011 et 2018.

Gratitude

Bien que derrière ces chiffres il y a de l’espoir, il reste qu’il y a encore fort à faire dans cette préservation de la vie de la mère et de l’enfant. C’est pourquoi le ministre de la Santé publique a rassuré de mettre à la disposition des Fosa ciblées ces matériels dans les brefs délais et a invité les bénéficiaires de ce matériel à en faire bon usage. L’occasion a aussi permis à Manaouda Malachie d’exprimer sa gratitude à l’endroit de Jacques Boyer pour tous les efforts qu’il a consentis pour le Cameroun, au moment où ce dernier est arrivé au terme de son mandat à la tête de la représentation Unicef-Cameroun. Ce vendredi, 23 juillet 2021, il va au Tchad.

Rostand TCHAMI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Cameroon-info.net: Les activités aux arrêts

Par Antoine Bivana Les lecteurs du site d’information le plus lu du Cameroun, sont sevrés …