Home Médias Cameroun > Satanisme à la Crtv: Cyrille Bojiko et Christian Nya sont passés à la trappe
Médias - 3 semaines ago

Cameroun > Satanisme à la Crtv: Cyrille Bojiko et Christian Nya sont passés à la trappe

Selon Winnie Marym, la maison dirigée par Charles Ndongo est un temple des mauvaises pratiques.

C’est dans une sortie que l’activité a décidé d’émettre des signaux en direction de l’opinion publique. On apprend qu’à la Cameroon Radio and Television (Crtv), il faut se livrer pour émerger.

« Cyril Bojiko et le jeune Nya suivent la même trajectoire. Là où ça me choque personnellement, si le patron de Radio Balafon ne l’avait fait que pour entrer à la Crtv, je comprendrais. Mais n’étant plus à la Crtv et patron d’une radio, il continue à le faire et à se laisser faire, »

indique Winnie Marym.

A son avis, la Crtv est le repère de Lucifer. On demande des choses abominables aux agents en quête de promotion.

« On peut te demander de manger des excréments fraichement chiés par un candidat de son choix. On peut te demander de coucher avec un animal etc. C’est un large panel de conditions. Il faut donc filmer la scène et leur envoyer la video. Cette vidéo est une forme de garantie pour eux. Si demain tu refuserais de faire ce qu’ils te demandent, Ils te feront chanter tout simplement, »

poursuit Marym.

L’activiste affirme que certains jeunes de la Crtv à qui, la hiérarchie impose des attitudes lucifériennes ne savent pas très souvent qu’ils sont filmés. Ces jeunes ne sont pas choisis au hasard. Ils ont un potentiel qu’eux-mêmes ignorent.

Ces jeunes sont très souvent de futurs talents et peuvent devenir puissants à leur tour quelques années après. Ils appartiennent intégralement à celui où ceux qui ont mis leur semence maléfique dans leur ventre.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Extreme-Nord: Des tensions intercommunautaires qui n’en finissent pas !

Déjà 19 morts depuis le début des affrontements Dimanche. Un Conflit intercommunautaires, …