Home Société Afrique Cameroun> Scandale: Torture et esclavage à Santa Lucia… Témoignage
Afrique - 4 juin 2021

Cameroun> Scandale: Torture et esclavage à Santa Lucia… Témoignage

« Le 10 mai dernier, l’on célébrait la commémoration de la fin de l’esclavage. Seulement l’esclavage existe et sous d’autres formes. Le jeune Salifou que vous voyez sur les photos avait bien des deux bras bien valides et dodus, il était employé à Santa Lucia jusqu’à ce qu’on lui exige d’aller travailler dans une machine dont il ne maîtrise pas l’usage. Il marque son refus et la menace du licenciement lui est brandie. La mort dans l’âme il accepte. 

Même pas une journée de travail que la main de Salifou est broyée par la machine. Il a fallu pas moins de 3 heures pour ouvrir la machine avaleuse de main, les clés  n’existent pas, il faut les chercher ailleurs. Au finish voilà à quoi ressemble le bras de Salifou aujourd’hui. 


Première opération payée par l’employeur, lequel va obliger Salifou de contracter une dette de 140 000f qui sera retranchée progressivement dans son modique salaire. Salifou a donc lui-même payé son opération, laquelle a d’ailleurs raté. Il faut refaire une autre, l’employeur dit ne plus débourser le moindre (sous ci c’est lui qui l’avait d’abord fait ) on oblige Salifou à signer un engagement par lequel il accepte de sortir de l’hôpital pour aller se faire masser au village.  

Salifou rechigne à signer, le licenciement est brandi. Plus tard il exige que les frais de sa nouvelle opération soit payés et là il est mis à la porte. Salifou est père d’un enfant avec lequel il vit dans une chambre dont le loyer est de 17 000f. Son bailleur lui réclame déjà 3 mois d’arriérés. Rendu dans les services du boss pour le supplier de lui permettre de recouvrer la santé de son bras il va lui être répondu qu’on n’a pas peur de la justice. »

Sandra Embollo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …