Afrique LA UNE Société panorama 22 octobre 2020 (0) (2176)

Cameroun > Scandales chez Kamto: Une femme se met à poils

Partager

Des policiers traquent les militants à ciel ouvert. La journée du 22 octobre à la résidence de Maurice Kamto a accouché des surprises les plus farfelues.

Sur notre chemin de retour. Une femme s’est dénudée ! Elles est brune et à poils, en tenue d’Adam. Photo rare dans les rues de Yaoundé ! Nous ne connaissons pas encore ici des nudistes affirmées. Une folle? Non! Elle crie, la voix cassée par l’émotion:

Libérez Maurice Kamto ! Pourquoi le séquestrez-vous?”.

La femme denudée

Les conducteurs de moto, les taxis, et les passants, arrêtés, contemplent la scène, mi-amusés, mi-étonnés. Elle est folle, crie une voix, ça vient tout juste de lui commencer! “Non, je ne suis pas folle,” rétorque-t-elle. Je veux que vous libérez mon président, crie-t-elle. Est-elle comprise? Par qui? Et comment ? Un policier, tout apeuré, adossé à une barrière chuchote à l’oreille de son collègue : “C’est ainsi que ça avait commencé en Côte d’Ivoire !” Sur ces entre-faits, la femme qui s’offrait en spectacle va s’engouffrer dans une rutilante voiture venue visiter Maurice Kamto.

Par ailleurs, sur notre chemin vers la résidence de Maurice Kamto, le trio de journalistes que nous étions, le souffle presque coupé par le stress, allons tomber sur une scène des plus ubuesques et burlesques, sur des motos. Juste à l’entrée de Santa Barbara château d’eau, un bras de fer entre un militant du Mrc en tenue, et une foule de policiers qui tient à lui arracher son colis, bloque la circulation entre  Ngousso et Etoudi.

Le militant est déterminé d’aller remettre son paquet de vivres à son président, ce que lui interdisent les policiers. La scène est loufoque, toute une escouade  de policiers mobilisée contre un seul homme! Plus tard, nous apprendrons , journalistes, que des militants ont été pourchassés et arrêtés.  Nous n’y ajouterons pas foi, décidés à ne pas sombrer dans le piège des rumeurs.

Léopold DASSI NDJIDJOU


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *